Logo CCIC
CCIC
CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

Programme 2018 : un des colloques


Page officielle Facebook de Cerisy Chaîne officielle YouTube de Cerisy
La Forge Numérique - MRSH - Université Caen Normandie Archives départementales - Maison de l'histoire de la Manche






Mot exact
Choix du nombre
de résultats par
page:
QUE NOUS DISENT LES BEST-SELLERS ?
Mise à jour
11/12/2017


DU LUNDI 23 JUILLET (19 H) AU LUNDI 30 JUILLET (14 H) 2018

( colloque de 7 jours )

DIRECTION : Olivier BESSARD-BANQUY, Sylvie DUCAS, Alexandre GEFEN

ARGUMENT :

Rien n’est plus mystérieux qu’un best-seller. Car si certains semblent fabriqués à partir de recettes qui ne peuvent mener qu’au succès, combien d’autres livres issus du même moule passent complètement inaperçus tandis que des ouvrages parfois difficiles reçoivent un succès inattendu? Quel point commun peut-on trouver au Capital de Marx, aux romans de Dickens ou aux aventures d'Harry Potter en passant par Le Petit Prince de Saint-Exupéry, Belle du seigneur d'Albert Cohen, sans oublier les œuvres de Pigault-Lebrun ou de Maurice Dekobra? Y a-t-il des raisons objectives permettant de comprendre que ces livres aient rencontré le succès? Et comment passer du livre qui anime une librairie à celui qui y met le feu? Y a-t-il un élément, un secret, une technique qui permet de transformer tout volume en n°1 des ventes? Quelle part revient à l’auteur dans cette réussite? Et à l’éditeur? Et aux lecteurs? Et au-delà d’une simple recension des livres qui se sont très bien vendus depuis le XIXe siècle, que nous disent les best-sellers? Est-ce une catégorie historique dont on peut relater l’invention? Nous racontent-ils une histoire d’un horizon de réception, celui du "grand public", voire une histoire de la lecture?

Le présent colloque vise à offrir un grand moment d’échange et de débat entre des spécialistes des différents aspects de la question et un large public composé d'auteurs, de professionnels du livre, d'enseignants, mais aussi d'auditeurs intéressés par les problèmes posés.

COMMUNICATIONS (suivies de débats) :

* Michel MURAT: Conférence inaugurale

Histoires de best-sellers
* Anthony GLINOER: Lectures pour tous. Les collections de classiques à bas prix
* Martyn LYONS: Quelles sont les lectures populaires en France au début de l’édition industrielle? Quels sont les premiers vrais best-sellers? Auprès de quels publics?
* David MARTENS: Que dire des lectures dans l’entre-deux-guerres?
* Jean-Yves MOLLIER: Quid de la véritable ère des cent mille?

Perspectives critiques
* Alexandre GEFEN: Comment expliquer le dédain à l’égard des best-sellers et notre système de valeurs qui tend à opposer quantité et qualité? Étude du système de valeurs critique français
* Guillaume LOUET: Quels sont les grands best-sellers de la polémique de Renan à Houellebecq? L’attaque de la doxa fait-elle vendre?
* Charline PLUVINET: Que nous disent les best-sellers de la littérature?
* Christelle REGGIANI: Y a-t-il une poétique du best-seller?

Analyses transversales
* Régine ATZENHOFFER: Best-sellers trash érotiques du XXIe siècle
* Magali BIGEY & Stéphane LAURENT: Analyse d’un phénomène: Cinquante nuances de Grey et au-delà
* Sylvie DUCAS: Les prix littéraires, des best-sellers dans une "économie du prestige" qui les crée de toutes pièces
* Pascal DURAND: Quelles sont les recettes du succès populaire au XIXe siècle?
* Christine GUERINET: Du web 2.0 aux best-sellers
* Bertrand LEGENDRE: Économie du best-seller
* Matthieu LETOURNEUX: Best-sellers et sérialité littéraire (XIXe-XXIe siècles)
* Marie-Eve THÉRENTY: Typologie des best-sellers à la française et à l’anglo-saxonne
* Anne URBAIN: Que dire des succès liés à la littérature érotique? Le sexe fait-il vendre?

Comment survivre à un best-seller?
* Martin WINCKLER

RÉSUMÉS & BIO-BIBLIOGRAPHIES :

Régine ATZENHOFFER
Maitre de conférence au département Techniques de Commercialisation de l’IUT Robert Schuman à l’Université de Strasbourg, Régine Atzenhoffer lie son activité professionnelle, dans le cadre de l’enseignement de l’allemand commercial, à ses recherches consacrées justement à des écrits ayant connu un succès éditorial.  Sa thèse "Écrire l'amour kitsch: Approches narratologiques de l'œuvre de H. Courths-Mahler (1867-1950)" a été publié aux Éditions Peter Lang.

Olivier BESSARD-BANQUY

Après avoir travaillé en tant qu'éditeur, il est aujourd’hui professeur des universités spécialiste des lettres et de l'édition contemporaines à l’Université Bordeaux Montaigne au sein du Pôle des métiers du livre. Proche de Pierre Jourde, son travail de recherche porte pour l’essentiel sur les tropismes grand public de l’édition littéraire, le développement du marketing dans les lettres, l’effondrement de la lecture savante, l’essor d’une industrie du divertissement au détriment des œuvres de l’esprit, le remplacement de la création par le traficotage des textes.
Publications
L'Édition française depuis 1945, Cercle de la librairie, 1998.
Le Roman ludique, Presses Universitaires du Septentrion, 2003.
L'Édition littéraire aujourd'hui, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006.
La Typographie du livre français (avec Christophe Kechroud-Gibassier), PU de Bordeaux, 2008.
La Vie du livre contemporain, Du Lérot éditeur, 2009.
Sexe et littérature aujourd’hui, La Musardine, 2010.
L’Industrie des lettres, Pocket, 2012.
Le Livre érotique, Presses Universitaires de Bordeaux, 2010.
Gallimard 1911-2011, Un siècle d'édition, Gallimard-BNF, 2011.
Les Mutations de la lecture, Presses Universitaires de Bordeaux, 2012.
Le Goût des livres, Mercure de France, 2016.


Magali BIGEY & Stéphane LAURENT
Tous deux enseignent à l’IUT de l’Université de Franche–Comté.
Magali Bigey, maître de conférences,
est spécialiste en analyse du discours issu du web et des usages des réseaux sociaux et pratiques de lecture. Ses travaux portent sur  le roman sentimental sériel contemporain.
Stéphane Laurent est chercheur associé à l’Université de Franche-Comté, en écogestion et marketing. Ses recherches portent sur les techniques d’enquête et les logiciels d’étude.

Sylvie DUCAS
Maître de conférences en Littérature et sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris Nanterre depuis juin 2016, les centres d’intérêt de Sylvie Ducas sont multiples: le processus de consécration littéraire aux XXe - XXIe siècles, les prix littéraires au cœur des industries du livre et de la culture; le statut (réel et symbolique), les représentations, les imaginaires et postures de l’auteur aux XXe-XXIe siècles; la filiation, identité et postures auctoriales dans la littérature et les fictions contemporaines; du texte au livre: les enjeux, les acteurs et les représentations; la chaîne du livre et les métiers du livre; la prescription littéraire et culturelle.

Pascal DURAND
Romaniste de formation, assistant dès 1982 en philologie romane et en communication dans le service de Jacques Dubois, il est professeur aujourd'hui émérite de l'Université de Liège. En 1993, il a soutenu sa thèse, au croisement de la sociologie de la littérature, de la sociologie des champs symboliques et de la rhétorique textuelle, sur Stéphane Mallarmé.
Sa double maxime pourrait dès être, selon ses propres mots: "Le texte littéraire dit quelque chose du monde et le texte journalistique dit quelque chose de sa propre élaboration formelle".


Alexandre GEFEN
Après avoir été maître de conférences à l'Université Bordeaux Montaigne en littérature française du XXe siècle, de 2006 à 2012, il estdirecteur de recherche au sein de l’Unité mixte de recherche THALIM (Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité) de l'Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Son habilitation à diriger des recherches (HDR), avait pour thème "Le recours à la fiction", avec un livre inédit intitulé Réparer le monde, la littérature française face au XXIe siècle, qui fait état d'une littérature française contemporaine qui serait une médecine de l'âme, qui, par l'écriture et la lecture permettrait de soigner, d'aider ou  de "faire du bien", en donnant à chacun la possibilité d'inventer sa propre forme de vie.
Fondateur en 1999 du site Internet Fabula, consacré à la recherche en littérature, et la plateforme d'édition numérique CEPM à l'Université Paris Sorbonne-Paris IV, il s'est intéressé très tôt aux humanités numériques  Il est membre de nombreux comités de lecture.


Anthony GLINOER: Lectures pour tous. Les collections de classiques à bas prix
Cette communication portera sur le phénomène des collections de classiques de la pensée et de la littérature occidentales vendus à bas prix depuis le début du XIXe siècle. Ces ensembles éditoriaux, dont le succès en librairie (ou par souscription) est indéniable, croisent le phénomène des best-sellers et posent toutes sortes de questions: quel est leur public cible? Quelle est la part de l’entreprise "civilisatrice" ou pédagogique, et de l’entreprise commerciale? Où se situe l’intervention de l’éditeur ou du directeur de la collection? Et quels discours d’escorte ajoutent-ils aux textes édités? Quelle identité visuelle (format, papier, reliure)? Qu’est-ce qu’on considère, synchroniquement et diachroniquement, comme un classique? Ayant recensé plus de deux cents de ces collections, l'on posera les jalons d’une recherche qui touche autant à la question du succès qu’à celle de la consécration des œuvres publiées.

Les travaux d'Anthony Glinoer, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’histoire de l’édition et la sociologie du littéraire et professeur à l’Université de Sherbrooke, ont porté principalement sur l’histoire de l’édition, sur l’étude des représentations dans la littérature de la vie littéraire, sur les groupes d’écrivains et d’artistes et sur les théories sociologiques de la littérature.

Christine GUÉRINET
Professeur-documentaliste dans l’Académie d’Amiens en collège, elle développe de multiples actions en faveur de la lecture.  elle a suivi un master de littérature d’enfance et de jeunesse à l’Université d’Artois. Son mémoire, sous la direction d’Isabelle Casta, portait sur la romance vampirique. Elle entreprend une thèse à l’Université de Limoges sous la direction de Jacques Migozzi et Natacha Levet. Son travail aura trait au roman sentimental young adult.
Christine Guerinet a eu l’occasion d’intervenir lors de deux colloques: l’un sur le roman historique jeunesse avec une présentation d’une analyse d’un roman de fantasy historique; et l’autre sur la culture populaire avec une communication sur la New Romance. Elle a publié un article pour sur les robinsonnades urbaines dans la revue Les Cahiers Robinson éditée par les Presses de l’Université d’Artois. Dans le cadre de son activité professionnelle, elle rédige nombre d’articles pour SavoirsCDI et pour Le petit journal des profs.


Bertrand LEGENDRE
Depuis 2007, professeur à l’Université Paris XIII, en sciences de la communication, et responsable du Master "Politiques éditoriales". Par ailleurs depuis sa création en 2011, il dirige le laboratoire d’execellence ICCA (Industries Culturelles et Création Artistique). Depuis 2009, il est professeur associé à l’Université de Sherbrooke (Canada). Ses travaux actuels s'organisent autour de trois thèmes: l'autoproduction, les plateformes numériques, les conditions de création des entreprises d'édition en Europe.
Il a publié en autre, avec Corinne Abensour, Les petits éditeurs. Situations et perspectives et Les nouveaux éditeurs, 1988-2005 à La Documentation française (Paris 2007), et Entrer en littérature. Premiers romans et primo romanciers dans les limbes aux Éditions Arkhé, (Paris, 2012).


Matthieu LETOURNEUX
Professeur des Universités à l’Université Paris Nanterre, il est spécialiste des cultures sérielles et médiatiques des XIXe et XXe siècle (littérature populaire et de masse, presse, cultures de jeunesse), et des relations entre culture matérielle et médiatique. Il dirige la revue Belphégor, spécialisée dans les cultures médiatiques et la littérature populaire.
Secrétaire de l’association des chercheurs en Littérature Populaire et Culture Médiatique (LPCM), il a présidé l’Association des chercheurs sur les livres et objets culturels de l’enfance (AFRELOCE) qui réunit des chercheurs appartenant à de nombreuses disciplines, et travaillant sur les objets culturels de l’enfance: livres et littérature pour enfants; produits des industries culturelles (imagerie, presse, jouets, jeux de société, jeux vidéo, multimédia, dessins animés); objets élaborés par les sociétés traditionnelles (contes, comptines, chansons, jouets et jeux). Membre du projet européen "EPOP" ("Popular Roots of European Culture", 2008-2010), il a contribué à de nombreux programme de recherche financés par l'ANR: "Histoire de la traduction" (2008-2011), "Mame" (2008-2011), "Médias 19" (2010-2014), "Anticipation" (2014-2017). Depuis cette année, il participe au projet "Légipop".


Guillaume LOUET
Philosophe de formation, il a été archiviste au sein de l'IMEC. Aujourd'hui il travaille chez Gallimard, au sein du service éditorial de La Pléiade.
Avec la collaboration d'Olivier Bourreau, il est le maître d’œuvre de l’édition des Écrits critiques de Jean José Marchand, coéditée en 2012 par les Éditions Claire Paulhan et les Éditions du Félin, et pour laquelle il a reçu le prix Fénéon 2012. Il écrit dans La Revue des revues, Midi et prépare une édition des chroniques de cinéma de Philippe Collin ainsi qu’une édition des œuvres de Raymond Schwab.


Martyn LYONS
Professeur émérite d'histoire et d'études européennes à l'Université de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, il est spécialiste de l'histoire du livre, de l'histoire australienne et de l'histoire du français. Ses recherches portent sur l'histoire de la lecture et de l'écriture en Europe et en Australie.
Son livre le plus récent est The Writing Culture of Ordinateur People in Europe, c. 1860-1920 (Cambridge University Press, 2013).


David MARTENS
Il enseigne la littérature française et francophone moderne et contemporaine à l’Université catholique néerlandophone de Louvain. Membre du groupe de recherche MDRN, il s’intéresse à la construction de l’image des écrivains et tout particulièrement à la question de la pseudonymie. Il est l’auteur de plusieurs articles et quelques livres à ce sujet.
 Il assure actuellement la direction d’un projet de recherche du Fonds de la recherche scientifique (FWO), intitulé "La Fabrique du patrimoine littéraire" et dédiée à l’étude de collections de monographies de poche illustrées et consacrées aux écrivains. Il est également l’un des directeurs du site d’expositions en ligne "Littératures modes d’emploi" (www.litteraturesmodesdemploi.org) et rédacteur en chef de la revue Interférences littéraires.


Jean-Yves MOLLIER
Professeur émérite de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, i est spécialiste de l'histoire de l'édition. Il a consacré sa thèse de doctorat de littérature française à Noël Parfait (1978) et sa thèse de doctorat d'État en histoire à l'"Histoire politique et histoire culturelle au coeur du XIXe siècle français (1986). Il a dirigé le Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines de 1998 à 2005, et l’École doctorale "Cultures, Organisations, Législations" de 2005 à 2007, puis l'École doctorale "Cultures, Régulations, Institutions et territoires" de 2009 à 2015.

Michel MURAT
Professeur de littérature française à l'Université Paris IV Sorbonne et ancien directeur du département Littérature et Langage (LILA) à l'École normale supérieure, il fait autorité dans le domaine des formes poétiques et des avant-gardes littéraires. Il travaille actuellement sur un ouvrage qui rassemblera l'ensemble de ses réflexions sur le romanesque, notamment dispensées dans le séminaire "Le Romanesque des lettres" à la Sorbonne de 2014 à 2016. Il a reçu le prix Henri Mondor 2006 pour son livre Le "Coup de dés" de Mallarmé. Un recommencement de la poésie.
Publications
Le Rivage des Syrtes, 2 vol. (1. Le Roman des noms propres, 2. Poétique de l'analogie), Paris, José Corti, 1983.
Robert Desnos, les grands jours du poète, Paris, José Corti, 1988.
Julien Gracq, Paris, P. Belfond, coll. "Les Dossiers Belfond", 1992.
L'art de Rimbaud, Paris, José Corti, 2002.
L'enchanteur réticent, essai sur Julien Gracq, Paris, José Corti, 2004.
Le "Coup de Dés" de Mallarmé. Un recommencement de la poésie, Paris, Belin, coll. "L'extrême contemporain", 2005.
Le vers libre, Paris, Champion, coll. "Littérature de notre siècle", 2008.
La Langue des dieux modernes, Paris, Classiques Garnier, coll. "Études de littérature des XXe et XXIe siècles", 2012.
Le Surréalisme, Paris, Le Livre de Poche, coll. "Références Inédit", 2013.
Introduction au Lis de mer d'André Pieyre de Mandiargues, Paris, PUF, coll. "Sources", 2013.

Charline PLUVINET
Ancienne élève de l’École normale supérieure de Lyon, elle est depuis 2014 maître de conférences en littérature comparée à l’Université de Renne 2.

Christelle REGGIANI: Y a-t-il une poétique du best-seller?
Si l’association du terme de poétique à celui de best-seller semble à première vue relever du paradoxe, le retour à l’acception étymologique — en l’occurrence grecque — de la première de ces deux catégories dissout toutefois la contradiction: l’idée d’une fabrique du best-seller répond, de fait, à la définition toute commerciale de celui-ci par l’élaboration de règles, voire de recettes, censées présider à sa composition pour en garantir la diffusion. C’est cette hypothèse, volontiers avancée par la critique, que l’on se propose de mettre à l’épreuve d’un vaste corpus français et étranger — cependant restreint, pour des raisons méthodologiques, au champ de la fiction.

Christelle Reggiani est professeure de stylistique française à l’Université Paris-Sorbonne.
Publications
Rhétoriques de la contrainte. Georges Perec, l’Oulipo, Saint-Pierre-du-Mont, Éditions InterUniversitaires, 1999.
Éloquence du roman. Rhétorique, littérature et politique aux XIXe et XXe siècles, Genève, Droz, 2008.
L’Éternel et l’Éphémère. Temporalités dans l’œuvre de Georges Perec, Amsterdam-New York, Rodopi, 2010.
Poétiques oulipiennes. La contrainte, le style, l’histoire, Genève, Droz, 2014.
Relire Perec (dir.), colloque de Cerisy, Presses Universitaires des Rennes, 2017.
Elle a également dirigé l’édition des Œuvres de Georges Perec dans la "Bibliothèque de la Pléiade" des éditions Gallimard (2017).

Marie-Eve THÉRENTY
Professeur de littérature française à l’Université de Montpellier III, elle dirige le centre de recherche RIRRA 21 (représenter, inventer la littérature, du romantisme à l’aube du XXIe siècle). Elle est co-responsable du projet franco-québécois "Medias19" consacré à l'étude de la culture médiatique au 19e siècle et en tout premier lieu au journalisme,. Ses thèmes des recherches sont la presse, l’édition et littérature, l’imaginaire des sociétés médiatiques, la théorie de l’histoire littéraire; la prose du XIXe siècle, les romans urbains et les questions de gender. Si ces recherches portent généralement sur le XIXe siècle, elle s’intéresse depuis quelques années aussi au XXe siècle et à la littérature contemporaine dans le cadre d’une poétique des supports.

Anne URBAIN
Professeur agrégée de lettres modernes au lycée Jacques Feyder d'Epinay-sur-Seine, elle a soutenu en 2015 sa thèse sur l’encadrement des publications érotiques en France des années 1920 aux années 1970, sous la direction de Jean-Yves Mollier à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines.

Martin WINCKLER
Sous le pseudonyme de Martin Winckler, Marc Zaffran est connu comme romancier et essayiste. Diplômé de la faculté de médecine de Tours, il exerce dans un cabinet médical de campagne jusqu'en 1993. En 1984, il publie ses premières nouvelles sous le pseudonyme de Martin Winckler. Sous le nom de Bruno Sachs, il devient célèbre avec La Maladie de Sachs. En 1993, il devient traducteur et écrivain à temps plein tout en continuant à exercer la médecine jusqu'en décembre 2008, avant d'émigrer au Canada. Depuis 2004, son site internet publie de nombreux articles et contributions sur le soin, la contraception, les séries télévisées. De février 2009 à décembre 2011, il est chercheur invité au Centre de Recherches en éthique à l'Université de Montréal (CREUM), pour un projet de recherche sur la formation des soignants; il utilise le décor du CREUM pour son roman Les Invisibles, troisième d'une série de romans policiers commencée avec Mort in Vitro et Camisoles. Son ouvrage de 2016 intitulé Les Brutes en Blanc, qui porte sur la maltraitance médicale, a fait l'objet d'un communiqué du Conseil National de l'Ordre des Médecins, lui reprochant d'avoir eu recours à "la caricature et l'amalgame" et de généraliser à l'ensemble de la profession médicale les dérives de quelques praticiens, dont les pratiques sont condamnées fermement.