Logo CCIC
CCIC
CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

Programme 2019 : un des colloques


Page officielle Facebook de Cerisy Chaîne officielle YouTube de Cerisy
La Forge Numérique - MRSH - Université Caen Normandie Archives départementales - Maison de l'histoire de la Manche






Mot exact
Choix du nombre
de résultats par
page:
LA PENSÉE INDISCIPLINÉE DE LA DÉMOCRATIE ÉCOLOGIQUE

( DÉMOCRATIE, PARTICIPATION ET ENVIRONNEMENT )

Mise à jour
21/12/2018

DU LUNDI 13 MAI (19 H) AU VENDREDI 17 MAI (14 H) 2019

[ colloque de 4 jours ]

DIRECTION : Floran AUGAGNEUR, Ilaria CASILLO, Chantal JOUANNO

ARGUMENT :

Alors qu'il y a peu encore, le principe de "concerter autrement [et de] participer effectivement" (rapport du Conseil d'État, 2011) semblait acquis à la vie démocratique, celui-ci est aujourd'hui fragilisé et l'utilité du débat public est questionnée par différents vents contraires.

Le retour du populisme d'une part, et la tentation d'un retour à la décision verticale et autoritaire d'autre part, contribuent à cette remise en cause. Les années de la création de la Cndp (1995-2002) correspondent à un contexte où l'émergence d'un nouveau "contrat naturel" était imaginé pour pacifier les rapports de l'humanité avec la Nature. Or, aujourd'hui, les dérèglements climatiques et écologiques ont atteint un tel niveau que ce projet est remis en question. C'est une des leçons de Notre-Dame-des-Landes: il aura fallu l'illégalité de la ZAD, la radicalité de l'affirmation selon laquelle d'autres modes de vie sont possibles, pour poser les bases d'une décision rationnelle. La contestation doit-elle être combattue (et parfois même considérée comme "criminogène") ou questionnée comme facteur d'innovation démocratique? La démocratie se définit aussi à partir d'un certain nombre de conflits et de ruptures qui, aujourd'hui, émergent avec l'écologie (NDDL, Sivens, Bure, etc.). L'État, la démocratie, et ses institutions, confrontés à de nouveaux défis, sont toujours à réinventer. Dans ce contexte, la Cndp, jeune institution de la démocratie environnementale, poursuit la réflexion sur son cadre théorique, son évolution et ses outils*.

Cette réflexion collective se veut indisciplinée au sens de la capacité du débat sur l'environnement à dépasser les disciplines d'appartenance à travers lesquelles se sont souvent pensées la démocratie et la participation. Indiscipliné est aussi un caractère du débat public, qui n'exclut ni ne trie, mais propose une autre forme de discipline comme fabrique de la raison. Indiscipliné enfin dans le sens où les innovations et les nouvelles formes de vies démocratiques émergent en dehors de tout cadre institutionnel. Par ailleurs, cette démarche indisciplinée permet une réelle confrontation entre la théorie et sa mise en œuvre par l'institution. Le colloque sera ponctué de moments de respiration, d'activités artistiques et de détentes avec une soirée hors les murs.

* La Commission nationale du débat public (Cndp) est une autorité administrative indépendante qui veille au respect de l'information et de la participation du public à l'élaboration des projets, plans et programmes qui ont un impact sur l'environnement et qui présentent de forts enjeux socio-économiques. La Cndp est la garante de ce droit constitutionnel (art. 7 de la Charte de l'environnement).

COMMUNICATIONS (suivies de débats) :

LA DÉMOCRATIE À L'ÈRE DE L'ANTHROPOCÈNE
Le moment démocratique actuel: où en est la démocratie et comment la crise environnementale la questionnne?
* Floran AUGAGNEUR, Ilaria CASILLO & Chantal JOUANNO: Introduction
* Bruno LATOUR: "Arpenter le terrestre"

Le moment démocratique:
* Loïc BLONDIAUX: Démocratie: un état (critique) des lieux (état de la démocratie et limites de la théorie de la démocratie libérale)
* Dominique BOURG: La difficulté à exprimer la radicalité écologique dans les modes d'expression démocratique actuels

CONFLITS ENVIRONNEMENTAUX ET NOUVELLES FORMES DE VIE DÉMOCRATIQUES
Pratiques de rupture comme innovations démcoratiques: ce qui émerge comme forme de vie démocratique autour de l'écolologie
Dialogue 1: Pourquoi l'environnement?
* Etienne BALLAN: Généalogie des conflits: ce que l'environnement apporte à la vitalité démocratique
* Joëlle ZASK: Qu'est-ce que la notion de "public"? Pourquoi cette notion (ré)émerge-t-elle avec l'écologie?

Dialogue 2: Violence, conflits et désobéissance
* Sandra LAUGIER: Violence et non-violence: les justifications classiques de la non-violence (Gandhi, King, etc.) sont-elles toujours pertinentes? Rôle du conflit et du recours à la violence dans la démocratie, le débat et la transition
* Un intervenant en cours de recherche

Dialogue 3: La démocratie entre procédures et émotions
* Corine PELLUCHON: La démocratie écologique au-delà des procédures
* Françoise VERCHÈRE: Est-ce le projet qui est conflictuel ou est-ce la procédure, c'est-à-dire la manière dont les projets sont décidés?

L'INSTITUTIONNALISATION DE LA DÉMOCRATIE ÉCOLOGIQUE
Vers une démocratie écologique?:
* Thierry TUOT: Que peut-on (raisonnablement) attendre du juge?
Le pilier "accès à la justice" de la démocratie environnementale en France et la place de la justice et du droit dans la transition écologique

Expertise scientifique et débat public:
* Michel BADRÉ: Le rôle et la place de l'expertise dans le débat public
* Catherine LARRÈRE: Compétence et autonomie démocratique
* Expérience étrangère en cours de recherche

LES ENJEUX DE LA CNDP
La CNDP: comment la Cndp traduit-elle ces évolutions? Ses méthodes sont-elles adaptées? Faut-il inventer de nouveaux modes de démocratie environnementale? Vers quelles évolutions instiutionnelles?
* Floran AUGAGNEUR, Ilaria CASILLO & Chantal JOUANNO: Les enjeux de la CNDP
* Jean-Michel FOURNIAU: Le débat public et l'agir citoyen pour la transition écologique

SOIRÉES (en cours de définition)

RÉSUMÉS & BIO-BIBLIOGRAPHIES :

Corine PELLUCHON: La démocratie écologique au-delà des procédures
Les conditions sont-elles réunies pour mettre en œuvre la transition écologique et solidaire qui implique une reconversion des modes de production et des changements importants dans les styles de vie des personnes, mais aussi dans la manière de penser le rapport entre le local et le global? Lorsqu'elle est conçue comme une sagesse de l'habitation de la Terre et de la cohabitation avec les autres, l'écologie ne se limite pas à sa dimension environnementale. Elle est articulée à une écologie sociale, liée à la répartition équitable des coûts de la pollution et à une réorganisation du travail. Elle est aussi indissociable d'une modification profonde de notre manière de nous rapporter aux autres et de consommer. Ainsi, au lieu de conduire à des mesures atomistes, souvent vécues comme des punitions, cette approche holistique de l'écologie, qui ne sépare pas les impératifs de réduction des GES des enjeux d'équité sociale, requiert aussi des remaniements importants dans notre manière de faire de la politique. Il s'agira d'insister sur les traits moraux qui sont requis de la part des gouvernants et des gouvernés afin de transformer la transition énergétique en un projet de coopération. Nous verrons que, si les citoyen.ne.s doivent s'organiser afin de valoriser leurs expérimentations et leur savoir-faire dans le domaine de l'efficacité énergétique, de l'agriculture, de l'alimentation et des échanges, les représentants, de leur côté, sont invités à abandonner leur conception technocratique de l'État et à réaffirmer ses missions principales.

Corine Pelluchon, philosophe, professeur à l'université Paris-Est-Marne-La-Vallée. Spécialiste de philosophie politique et d'éthique appliquée (bioéthique, philosophie de l’environnement et de l'animalité).
Publications:
Leo Strauss, une autre raison, d'autres Lumières, Vrin, 2005, Prix F. Furet.
L'autonomie brisée. Bioéthique et philosophie, PUF, 2009, 2014.
Éléments pour une éthique de la vulnérabilité. Les hommes, les animaux, la nature, Cerf, 2011, Grand Prix Moron de l'Académie française.
Les Nourritures. Philosophie du corps politique, Seuil, 2015, Prix É. Bonnefous de l'Institut des Sciences Morales et Politiques et Prix de l'essai francophone Paris Liège.
Manifeste animaliste. Politiser la cause animale, Alma, 2017.
Éthique de la considération, Seuil, 2018.
http://corine-pelluchon.fr/


Avec le soutien
de la Commission nationale du débat public (Cndp)

Commission nationale du débat public (Cndp)