Logo CCIC
CCIC
CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

Programme 2019 : un des colloques


Page officielle Facebook de Cerisy Chaîne officielle YouTube de Cerisy
La Forge Numérique - MRSH - Université Caen Normandie Archives départementales - Maison de l'histoire de la Manche






Mot exact
Choix du nombre
de résultats par
page:
DUMAS AMOUREUX :
FORMES ET IMAGINAIRES DE L'ÉROS DUMASIEN
Mise à jour
10/12/2018

DU LUNDI 19 AOÛT (19 H) AU LUNDI 26 AOÛT (14 H) 2019

[ colloque de 7 jours ]

DIRECTION : Julie ANSELMINI, Claude SCHOPP

ARGUMENT :

L'Éros proprement amoureux de Dumas, qui le poussa à accumuler sa vie durant conquêtes et maîtresses, est la figure emblématique d'une énergie vitale et d'un désir de littérature et d'action qui n'a pas, en tant que tel, fait l'objet d'une suffisante attention.

Ce colloque — le premier qui, à la veille des cent cinquante ans de la mort de l'écrivain, le fera entrer à Cerisy — vise ainsi à explorer l'Éros dumasien dans ses divers aspects et ses multiples enjeux, selon trois directions privilégiées. D'abord, le désir amoureux et érotique, sa représentation, sa productivité et sa portée dans les différents genres illustrés par Dumas (théâtre, romans, contes, récits de voyages, autobiographie, causeries, etc.). Ensuite, et plus largement, le désir comme origine et foyer de la création dumasienne, et tel qu'il permet d'en comprendre la fécondité, la variété, mais aussi les modes d'énonciation et de réception. Enfin, les empreintes du désir chez les descendants (biologiques et littéraires) de Dumas; comment les motifs sentimentaux et l'érotisme façonnent l'imaginaire dumasien, manifesté et fantasmé par les réécritures, les adaptations ou les suites de ses œuvres (comme le D'Artagnan amoureux de Roger Nimier, auquel le titre du colloque adresse un clin d'œil).

Cette rencontre, qui réunira les meilleurs spécialistes du sujet, s'ouvrira à tous les lecteurs amoureux de Dumas.

COMMUNICATIONS (suivies de débats) :

* Karl AKIKI: 5 Shades of Dumas
* Julie ANSELMINI: Dumas, écrivain de l'amour fou
* Michel BRIX: À propos de Jenny Colon. Dumas et les amours de Nerval
* Anne-Marie CALLET-BIANCO: Les "wedding comedies" de Dumas
* Sandrine CARVALHOSA: La fabrique médiatique du désir d'auteur: le cas d'Alexandre Dumas
* Philippe CHANIAL: Amour et utopies chez Dumas
* Barbara COOPER: Amours ardents et sombres: l'amour sous toutes ses formes dans Lorenzino (1842)
* Marc DAMBRE: Nimier chez Dumas: amours de lecture?
* Héléna DEMIRDJIAN: Naples et Dumas: un cheminement amoureux
* Daniel DESORMEAUX: L'amour nègre chez Alexandre Dumas
* Lise DUMASY: L'amour, la mort et le destin au prisme du roman historique dumasien
* Dominique de FONT-RÉAULX: Décors pour un bal masqué, désirs de la représentation
* Barbara INNOCENTI: Les "masques" d'Edmond Dantès: l'(h)éros dumasien au prisme des réécritures théâtrales italiennes du Comte de Monte-Cristo (XIXe siècle)
* Martine LAVAUD: Iconographie de l'auteur amoureux
* Sylvain LEDDA: L'amour et la mort dans le théâtre de Dumas
* Maxime PREVOST: Le désir séculaire: les XVIe et XVIIe siècles contrastants de Dumas
* Valery RION: Aimer la mort, aimer Méduse: l'éros dumasien dans les récits fantastiques
* Isabelle SAFA: Éros et Clio: l'amour comme principe de production de l'histoire
* Angels SANTA: Le sentiment amoureux dans Mémoires d'un médecin: l'exemple de la comtesse de Charny
* Claude SCHOPP: Les deux amours d'Alexandre Dumas
* Marianne SCHOPP: L'amour paternel de Dumas
* Nathalie SOLOMON: Impressions de voyage et sentiment amoureux: "J'en ferai un volume"
* Giulio TATASCIORE: Le brigand amoureux: une figure de l'imaginaire dumasien

RÉSUMÉS & BIO-BIBLIOGRAPHIES :

Michel BRIX: À propos de Jenny Colon. Dumas et les amours de Nerval
Les amours du poète et de l'actrice constituent un des clichés du romantisme. Alexandre Dumas a évoqué ce thème dans ses Nouveaux mémoires (1866), à propos de Gérard de Nerval. Celui-ci avait fait état, dans Sylvie (1853), de la passion qu'il aurait nourrie pour une actrice qu'il nomme Aurélie et dont le modèle est sans doute Jenny Colon. De nombreux proches de Nerval ont contribué, avant et après Sylvie, à représenter Gérard en soupirant de Jenny Colon. Dans cette perspective, il est intéressant de relire les pages des Nouveaux mémoires, qui donnent à Dumas, dans cette affaire, un rôle essentiel de confident, d'intermédiaire, voire d'amant en titre.

Bibliographie:
A. Dumas, Sur Gérard de Nerval. Nouveaux mémoires, éd. Cl. Schopp, Bruxelles, Complexe / coll. "Le Regard littéraire", 1990.
G. de Nerval, Œuvres complètes, éd. dirigée par Jean Guillaume et par Claude Pichois, Paris, Gallimard / "Bibliothèque de la Pléiade", 3 tomes, 1984-1993.
C. Pichois et M. Brix, Gérard de Nerval, Paris, Fayard, 1995.
C. Schopp, Alexandre Dumas, le génie de la vie, 2e éd., Paris, Fayard, 1997.


Héléna DEMIRDJIAN: Naples et Dumas: un cheminement amoureux
Écrit quelques années après son passage clandestin dans le Royaume des Deux Siciles, Le Corricolo, extraordinaire mélange de littérature et de vécu, permet de saisir Naples dans son bouillonnement et son Histoire. La ville semble tendre un miroir à la personnalité aventureuse et jouisseuse de l'écrivain, et c'est sans doute ce qui fait du Corricolo le plus beau des récits de voyage consacrés à Naples. Jean-Noël Schifano affirme: "À Naples, Dumas a vu Naples; Stendhal, de "bal charmant" en "bal charmant", n'y a presque vu que du Stendhal". Il semble que si Dumas a su si bien saisir l'essence de cette ville, c'est parce qu'elle lui ressemble. Bouillonnante, vivante, en perpétuel mouvement, peuplée de Napolitains rusés et habités par la quête du plaisir, la ville ressemble à l'ogre Dumas, jouisseur effréné et aventurier plein d'humour. L'écriture de Dumas, en perpétuel mouvement, variant d'un genre littéraire à l'autre, réalise le miracle littéraire de donner au lecteur l'impression qu'il monte à bord du corricolo, cet étrange véhicule tiré par des chevaux morts, fait pour accueillir un seul voyageur et s'offrant finalement à tous ceux qui le souhaitent, et qu'il visite Naples, secoué par les cahots de la route, emmené par le galop impétueux de chevaux en fin de compte bien vivants, saisi enfin par l’intense désir de l'auteur.

Héléna Demirdjian, professeur certifiée de Lettres Modernes, prépare sous la direction de Corinne Saminadayar-Perrin une thèse intitulée: "Sociétés secrètes et collectivité nationale dans le roman historique au XIXe siècle, Dumas, Raffi, Scott".
Elle a codirigé avec Annick Asso et Patrick Louvier l'ouvrage Exprimer le génocide des Arméniens, Connaissances, arts, engagements, paru aux PUR en 2016. Elle est également l'auteur d’articles critiques, de traductions et d'un roman.


Dominique de FONT-RÉAULX: Décors pour un bal masqué, désirs de la représentation
À peine deux ans après la mort du peintr en 1863, Alexandre Dumas dédie une courte biographie à Eugène Delacroix. L'artiste et l'écrivain ont été proches jusqu'à la fin des années 1830, avant que leurs relations ne se distendent. Dumas consacre plusieurs pages à un événement de 1833, évoquant l'organisation d'un bal masqué. Ayant eu la possibilité d'occuper provisoirement un appartement voisin du sien, il avait demandé à plusieurs de ses amis peintres — Eugène Delacroix, Louis Boulanger, Clément Boulanger, Tony et Alfred Johannot, Alexandre Decamps, Antoine Barye, Louis Godefroy Jadin, Célestin Nanteuil — de peindre les murs et le plafond pour offrir un décor digne de la soirée attendue. Les jeunes gens se mirent rapidement à la tâche. Delacroix fut le dernier à s'y consacrer mais y livra un chef-d'œuvre, la représentation du roi Rodrigue, un des derniers rois wisigoth d'Espagne (l'œuvre est aujourd'hui conservée à la Kunsthalle de Brême). La narration de ce moment, dont Dumas avait gardé le souvenir plus de trente ans après, constitue un des passages les plus vifs, les plus enlevés de la biographie. Y transparaissent à la fois le plaisir de la réunion des jeunes artistes s'affairant à sa demande, concevant un décor éphémère à son bal travesti, et la tension manifeste que Dumas avait fait naître, en créant une rivalité implicite entre les peintres. Dumas se montrait ici non seulement amateur de peinture mais animé d'un désir de la représentation, où se mêlaient affects et esthétique. En prenant ce court texte comme point de départ, mon intervention tentera d'analyser la manière dont la création picturale et la fréquentation de ses auteurs ont pu être pour Dumas une manière d'exalter son désir pour la représentation peinte.

Dominique de Font-Réaulx, conservateur général, est directrice de la Médiation et de la Programmation culturelle, musée du Louvre. Pendant près de six ans, la directrice du musée Eugène-Delacroix, elle a travaillé sur les écrits du peintre et édité, en 2018 chez Flammarion, ses manuscrits de jeunesse.
Son livre, Delacroix, la liberté d’être soi, a été publié en 2018 chez Cohen&Cohen.


Giulio TATASCIORE: Le brigand amoureux: une figure de l'imaginaire dumasien
Dans l'épisode romain du Comte de Monte-Cristo, le brigand Carlini tue sa bien-aimée pour qu'elle ne serve pas d'amusement collectif à ses camarades de la bande. Quant au berger Luigi Vampa, il devient brigand pour impressionner et défendre la belle Teresa. La dimension érotique joue un rôle important dans la construction d'un personnage "type" romantique, le "brigand italien", auquel Dumas confie une très grande partie de l'action et de la morale du roman. Le brigand amoureux est aussi une figure récurrente de l'imaginaire dumasien, si l'on pense notamment à Pauline ou bien à Pascal Bruno. Mise en scène de l'amour fou, l'érotisme déviant est aussi une clé d'accès aux systèmes culturels de représentation du crime dont Dumas devient en même temps récepteur, artisan et divulgateur. Notre communication vise donc à présenter une réflexion sur la genèse et les significations mythopoïétiques, ethnographiques et politiques du brigand dumasien.

Giulio Tatasciore,; chercheur en Histoire moderne à l'École Normale Supérieure de Pise (Italie), a obtenu en 2017 son doctorat en Histoire de l'Europe à l'Université de Teramo (Italie), en cotutelle l'Université Paris Diderot-Paris 7.
Publications:
2017, "La fabbrica del criminale. Alexandre Dumas e le rappresentazioni del brigantaggio meridionale tra letteratura e politica", Società e storia, 156.
2015, "Rappresentare il crimine. Strategie politiche e immaginario letterario nella repressione del brigantaggio (1860-1870)", Meridiana. Rivista di storia e scienze sociali, 84.
2014, "Per una storia culturale del crimine. Alcuni recenti studi francesi", Storica, 60.
2013, "Il banditismo d'onore corso nell'immaginario di viaggio francese (1815-1915)", Diacronie. Studi di storia contemporanea, 15/3.


BIBLIOGRAPHIE :

ANSELMINI Julie, Le Roman d'Alexandre Dumas père ou la Réinvention du merveilleux, Genève, Droz, 2010.
ANSELMINI Julie (dir.), Dumas critique, Limoges, PULIM, 2013.
DECAUX Alain, Dictionnaire amoureux d'Alexandre Dumas, Plon, 2010.
DESORMEAUX Daniel, Alexandre Dumas, fabrique d'immortalité, Garnier, 2014.
NIMIER Roger, D'Artagnan amoureux, Gallimard, 1962.
PREVOST Maxime, Alexandre Dumas mythographe et mythologue. L'aventure extérieure, Champion, 2018.
Revue des Sciences Humaines, n°2/2008: Les Vies parallèles d'Alexandre Dumas, C. Grivel (dir.).
SCHOPP Claude, Alexandre Dumas. Le génie de la vie, Fayard, 1997.
SCHOPP Claude, Dictionnaire Dumas, CNRS Éditions, 2010.
SCHOPP Claude & LEDDA Sylvain, Les Dumas. Bâtards magnifiques, Vuibert, 2018.

Avec le soutien
de Groupama Normandie,
de la Société des Amis de Dumas,
et de l'université de Caen Normandie [
Équipe de recherche (LASLAR EA4256),
UFR - "Humanités et Sciences Sociales" & MRSH]