Logo CCIC
CCIC
CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

Publication 2013 : un des ouvrages





Mot exact
Choix du nombre
de résultats par
page:
L'ÉMILE DE ROUSSEAU : REGARDS D'AUJOURD'HUI

CARACTÉRISTIQUES

Direction : Anne-Marie Drouin-Hans, Michel Fabre, Denis Kambouchner, Alain Vergnioux
Éditeur : Hermann Éditeurs (site internet)
Collection : « Colloque de Cerisy »
ISBN : 978-2-7056-8442-6
Année de publication : 2013
Année du colloque : 2012
Présentation du colloque : cliquer ici

Ouvrage disponible auprès du CCIC (n°492)

MATIÈRES
Ouverture, par Denis KAMBOUCHNER

Présentation, par Anne-Marie DROUIN-HANS & Michel FABRE

I.
II.
III.


MISE EN PERSPECTIVE

Rousseau et Rousseau, Rousseau et les autres

I. Contexte intellectuel et vérité philosophique de la Profession de foi du vicaire savoyard, par Charles LARMORE
[enregistrement audio en ligne sur la Forge Numérique de la MRSH de l'Université de Caen Normandie]

I.
II.
III.
IV.

II. Rousseau lecteur d'Helvétius, par Alain VERGNIOUX

I. Le texte d'Helvétius et les annotations de Rousseau
1. Discussion sur le Discours I. De l'esprit en lui-même
2. Discussion sur le Disours II. De l'esprit par rapport à la société
II. Examen critique de la controverse
1. Controverse 1 : sensation/jugement/sentiment
1.1. Sensation
1.2. Jugement
1.3. Sentiment
2. Controverse 2 : Amour de soi / utilité / intérêt
2.1. La thèse d'Helvétius
2.2. La thématisation rousseauiste de l'amour de soi et de l'intérêt
III. Bilan épistémologique

III. Le vrai problème des fauses idées, par Denis KAMBOUCHNER

I.
II.
III.
IV.

Héritages et contre-héritages

I. Mais que sont les idées de Rousseau devenues ? L'école nord-américain de Dewey à Lipman, par Christiane GOHIER

I. Dewey : expérience, situations-problèmes et raisonnement structuré
II. Lipman: communauté philosophique, sentiments et créativité
III. Conclusion

II. Émile, précurseur de la psychologie de l'enfant ?, par Laurence LOEFFEL

I. Le projet d'une Science de l'enfant
II. Émile, précurseur de la psychologie des stades ?
III. Psychologie et pédagogie
IV. Conclusion


III. La nouvelle sociologie de l'enfance au prisme de Rousseau et de Locke, par André TURMEL

I. Le dispositif cognitif : de Locke à Rousseau
II. Locke et la théorie de la connaissance
III. Some thoughts concerning education
IV. James, Jenks et Proust : Theorizing Childhood (1998)

IV. L'enfant de l'Émile. Entre identité et différence, par Jean-Claude QUENTEL

I. Un fonctionnement identique en son principe à celui de l'adulte
II. Un fonctionnement spécifique
III. Le statut anthropologique de l'enfant

Controverses, ambiguïtés

I. Gabriel Compayré lecteur de Jean-Jacques Rousseau : les ambiguïtés d'une époque, par Thierry MACHEFERT

I. Construction intellectuelle de l'École républicaine
II. Compayré et Rousseau : les ambivalences d'un jugement
III. Les ambiguïtés d'une époque
IV. Le Discours sur Jean-Jacques Rousseau (1868)
1. La tonalité générale du Discours
2. Émile et l'éducation
3. L'éducation selon la nature
4. Justes principes, fausses applications
V. Conclusion

II. L'autre Rousseau, par Dominique OTTAVI

I. Cohérence en pratique
II. Des contradicteurs de Rousseau
III. Rousseau contre le Progrès
IV. Rousseau et le Nouvel humanisme
V. Irving Babbitt et l'histoire de l'éducation
VI. Conclusion

III. Rousseau et le "secret" de l'anthropologie, par Alain PIERROT

I. Voyages, conformisme et engagement politique chez soi
II. Enquête de terrain, empirisme, théorie et valeurs
III. Nature humaine, consensus et contrat
IV. Écriture, domination et oralité
V. Rousseau, le dressage et l'écriture


VISÉES ÉDUCATIVES

Y a-t-il une pédagogie rousseauiste ?

I. Le dispositif de l'Émile comme analyseur pédagogique, par Michel FABRE

I. Le tissu composite de l'Émile
II. L'Émile comme dispositif
1. Premier agencement : métaphysique/axiologique
2. Deuxième agencement : épistémologique
3. Troisième agencement : relationnel
4. Quatrième agencement : maïeutique
III. Le testament et l'héritage
1. L'agencement métaphysique / axiologique
2. L'agencement épistémologique
3. L'agencement relationnel
4. L'agencement maïeutique
IV. Conclusion

II. Quelle place pour le jeu dans l'éducation rousseauiste ?, par Cécile NAIL

I.
II.
III.

III. La force est-elle avec Émile ?, par Sébastien CHARBONNIER

I. La force: un concept architectural et polysémique
II. Portée ontologique de la force : l'avènement des dispositions
III. Vertus gnoséologiques de la force : se connaître et se créer
IV. Identité morale de la force et de la bonté
V. Conclusion

IV. Rousseau pédagogue de la botanique, par Jean-Marc DROUIN

I. Promenades et lectures
II. Maître et élèves
III. Routes et sentiers
IV. Conclusion

V. De la raison éducative dans l'Émile, par Michel SOËTARD

I.
II.
III.
IV.

La part des femmes

I. Sophie ou l'égalité dans la différence, par Nicole MOSCONI

I. Rousseau et la dépendance de la femme
1. La nature de la femme
2. Finalités de l'éducation des filles
3. L'éducation des filles
II. Marie Wollstonecraft et les droits de la femme
1. Critique du despotisme
2. Critique de la conception rousseauiste du mariage
3. Critique de la conception rousseaiste de l'éducation des filles
4. Comment éduquer les filles ?
III. Conclusion

II. Sophie ou l'éducation politique, par Bérengère KOLLY

I. Sophie et Émile : famille et société politique
II. De l'éducation - ou non éducation - de Sophie
III. Conclusion

III. L'éducation des filles dans Émile ou de l'éducation et dans le discours pédagogique féminin du XVIIIe siècle, par Sonia CHERRAD

I. Une éducation nouvelle
II. L'éducation négative
III. Conclusion

Liberté, nécessité

I. "Gouverner par la nécessité" : l'ordre des choses dans la philosophie de l'éducation de Rousseau, par François COPPENS

I. Cinq évidences
II. Retournement : l'objet imaginaire
III. Conclusion

II. Le projet d'éducation rousseauiste entre émancipation et réassujettissement, par Jean-François NORDMANN

III. Le gouverneur, le philosophe et l'enfant : trois figures du temps stoïcien dans Émile ou de l'éducation, par Valérie PÉREZ

I. Le gouverneur
II. Le Philosophe
III. L'enfant
IV. Conclusion

IV. Lier le geste à la parole pour faire réalité, par Renaud HÉTIER

I. Du refus de la directivité
II. Du refus du discours
III. Les fictions et leur langage: du discours à la parole
IV. Conclusion


FÉCONDITÉ

La pensée de soi

I. Le moi d'Émile, par Vincent DESCOMBES

I. Quelques remarques préliminaires
II. Le couple phénoménologique
III. Le couple pédagogique
IV. Sortir hors de soi ?

II. La découverte de la subjectivité chez Rousseau. Vers une phénoménologie de l'expérience humaine du savoir, par Luis Manuel FLORES

I. La visée phénoménologique de l'expérience subjective dans l'Émile
II. Vers une phénoménologie de l'expérience humaine du savoir

III. Émile ou l'anthropologie de l'amour, par Eric DUBREUCQ

I. L'éducation nouvelle et Rousseau
II. Deux amours en l'homme
III. Une anthropologie augustinienne de l'amour
IV. L'amour-propre ou l'origine profane du mal
V. La mystique de l'éducation nouvelle

IV. Émile et l'espace éducatif, par Brigitte FRELAT-KAHN

I. Les lieux d'Émile
1. Le décor
2. La rupture
3. Les lieux publics
II. Les principes d'une Éducation vers la socialité
1. La primauté de l'espace domestique et privé
2. La détestation des villes
3. La place des voyages
III. Le rejet de l'espace public et les enjeux sur l'éducation
1. Le refus du public comme refus du cosmopolite
2. Le refus de l'artifice
IV. Conclusion

Philosophie morale et politique

I. L'éducation du citoyen ?, par Pierre BILLOUET

I. Une pensée discordante
II. Le primat de la morale sur le politique
III. L'éducation domestique du citoyen sur une planète finie
IV. La réconciliation démocratique
V. Le problème
VI. La méchanceté du bon cœur

II. Éduquer et gouverner : les conditions de possibilité de l'éducation politique, par Luca PALTRINIERI

I. La notion de gouvernement chez Rousseau
II. Gouverner et éduquer : de la ruse aux "choses"
III. Pédagogie du politique

III. L'Émile et "le partage du sensible", par Alain KERLAN

I. Sous le signe des paradoxes et des oxymores
II. La leçon de dessin
III. Æsthesis et politique
IV. Le "partage du sensible" et le partage éducatif
V. Le sensible, mais quel sensible ?
VI. Considérations prospectives

IV. La leçon de morale politique de l'Émile, par Bruno BERNARDI
[enregistrement audio en ligne sur la Forge Numérique de la MRSH de l'Université de Caen Normandie]

I. Sous le traité d'éducation : un traité de politique
II. L'homme est un être relatif
III. Former un homme selon la nature pour la vie en société
IV. Le double enracinement de l'engagement politique

L'Émile, un statut problématique

I. L'Émile comme construction idéaltype de l'éducation, par Volker KRAFT

I. L'"Idéaltypique" dans la sociologie compréhensive de Max Weber et d'Alfred Schütz
II. Émile comme construction idéaltypique
1. L'intention systématique
2. Réalité et utopie constructive
3. "Génétique de la construction" : la naissance des Homunculi
4. Le typique des types: la constance des motifs
III. Le savoir nécessaire à la construction

II. L'Émile et Les Solitaires : quand l'éducation réussie passe par l'échec assumé, par Anne-Marie DROUIN-HANS

I. Les aventures d'un roman d'aventures
II. Les Solitaires, roman de l'échec éducatif ?
III. La réussite au-delà des épreuves
IV. La faille d'une éducation
V. L'impossible réussite
VI. Conclusion

III. Lire l'Émile à la lumière de la Profession de foi du vicaire savoyard, par Jean-Marc LAMARRE

I. Un dispositif éducatif
II. Le fondement de l'éducation
III. Le moment de l'éducation philosophique et religieuse

IV. Les paradoxes d'une éducation métamorphique : l'Émile de Jean-Jacques Rousseau, par Didier MOREAU

I. Introduction
II. Situation de Rousseau
III. Conséquences ontologiques : l'éducation comme "supplément"
IV. La logique de la conversion et la question ontologique
V. L'éducation négative
VI. Paradoxes de la métamorphose
VII. Philosophie de la métamorphose

Conclusion, par Alain VERGNIOUX

I.
II.
III.


Bibliographie générale

Les auteurs

Index nominum

Index rerum