Logo CCIC
CCIC
CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

Programme 2019 : un des colloques


Page officielle Facebook de Cerisy Chaîne officielle YouTube de Cerisy
La Forge Numérique - MRSH - Université Caen Normandie Archives départementales - Maison de l'histoire de la Manche






Mot exact
Choix du nombre
de résultats par
page:
LA PENSÉE AMÉNAGISTE EN FRANCE :
RÉNOVATION COMPLÈTE ?
Mise à jour
10/12/2018

DU VENDREDI 6 SEPTEMBRE (19 H) AU VENDREDI 13 SEPTEMBRE (14 H) 2019

[ colloque de 7 jours ]

DIRECTION : Stéphane CORDOBES, Xavier DESJARDINS, Martin VANIER

ARGUMENT :

L'objectif scientifique de ce colloque est de contribuer au renouvellement de la pensée aménagiste en France. Dans ses fondamentaux, cette pensée date des années 1940-50. Des notions fondatrices comme l'équilibre, l'occupation harmonieuse, le désenclavement des territoires, la hiérarchie urbaine ont été instaurées comme des idéaux aménagistes à une époque où la France était encore plus proche (économiquement, technologiquement, culturellement, politiquement) de celle du XIXe siècle que de celle d'aujourd'hui. Depuis 60 ans, l'urbanisme a connu de très profonds renouvellements de ses principes, ses référentiels, ses modes de faire. Mais non "l'aménagement du territoire". Le terme même est désormais obsolète, au regard de ce qu'est devenu la société, son espace, son fonctionnement géographique. Il continue pourtant de rencontrer un succès d'estime. En 2006, un colloque de Cerisy a déjà été organisé sur ce sujet  (L'aménagement du territoire: changement de temps, changement d’espace, à l'initiative d'Armand Frémont), et d'autres sur des sujets connexes. Mais il reste à travailler le fond des concepts à renouveler, l'aggiornamento d'une politique qui n'a d'ailleurs pas, depuis cette date, cessé de chercher ses marques, dans une certaine confusion (la compétitivité? l'égalité? la cohésion?).

Territoires, réseaux, lieux: un nouvel agencement des trois grandes catégories de figures de l’espace est à énoncer, qui permette de rendre compte de la France telle qu'elle se transforme et telle qu'elle nécessite une politique nouvelle de l'espace. Ce colloque propose trois objectifs nouveaux:

1. Dépasser les notions obsolètes et les controverses stériles qui encombrent encore actuellement la pensée aménagiste. Loin de refaire l'histoire de l'aménagement du territoire, il s'agit de soumettre au test de la prospective la pertinence d'un certain nombre de notions encore ancrées dans les croyances aménagistes, pour mieux ouvrir l'espace de la réinvention.

2. Repenser l'aménagement de l'espace à partir des réseaux et de leurs opérateurs, davantage que par les territoires et leurs cadres de gestion. Plutôt que de repasser encore une fois par le jeu des institutions territoriales, leurs périmètres, leur gouvernance, leur architecture globale, il est proposé de lire le management de l'espace des réseaux par les entreprises qui les investissent, par les opérateurs de services afin d'interpeller leur vision spatiale et leur pensée ou imaginaire aménagiste plus ou moins implicite.

3. Amorcer une refondation conceptuelle de nature à porter la nouvelle pensée aménagiste en France. Réciprocité, réversibilité, hybridité, circularité, interterritorialité, scalabilité, réticularité... Un nouveau vocabulaire est en train de prendre place, mais il n'est pas encore en état de jouer la fonction politique qu'on pourrait attendre de lui. D'où l'enjeu d'y travailler pour permettre sa diffusion au-delà du cercle des experts. L'approche par les réseaux doit permettre cette refondation. Se posera alors la question du lieu comme figure spatiale majeure d'une articulation reformulée entre réseaux et territoires.

Par son objet et son ambition, ce colloque réunira celles et ceux qui, quels que soient leurs parcours professionnels et leurs engagements, veulent penser autrement l'aménagement de la France de demain.

COMMUNICATIONS, CONTROVERSES & TABLES RONDES (suivies de débats) :

Fondamentaux: obsolescence et prospective
* Stéphane CORDOBES (CGET), Xavier DESJARDINS (Sorbonne Université) & Martin VANIER (École d'urbanisme de Paris): Les promesses devenues intenables et leur nécessaire reformulation
* Marie-Vic OZOUF (EHESS): Aux sources idéologiques de l'aménagement du territoire
* Magali TALANDIER (Université de Grenoble): Aménagement du territoire et cycles de développement
* Frédéric SANTAMARIA (Université Paris-Diderot): La longue fin de la DATAR et l'apport conceptuel des politiques européennes
* Karine HUREL (FNAU): L'épuisement des cartes et représentations aménagistes - interpellation visuelle

Controverses aménagistes
* La métropolisation contre les territoires?, controverse entre Gilles PINSON (Science Po Bordeaux) et Johanna ROLLAND (Présidente de la métropole de Nantes, sous réserve)
* La France en panne de décentralisation ou malade de ses excès?, controverse entre Anne-Cécile DOUILLET (Université de Lille) et Giuseppe BETTONI (Université de Rome)
* Zonages et catégories d’intervention: passage obligatoire ou piège fatal?, controverse entre Laurence BARTHE (Université de Toulouse) et Philippe ESTÈBE (CNAM)
* La pensée aménagiste est-elle entrée dans l'anthropocène?, controverse entre Pierre DUCRET (I4CE, sous réserve) et Morgan POULIZAC (Plein Sens)
* Karin HUREL (FNAU): Nouvelles pistes pour les cartes et représentations aménagistes - interpellation visuelle

Repenser l’aménagement par les réseaux (I)
* Martin VANIER: Penser l'aménagement par les réseaux (introduction)
* Opérateurs de réseaux: quelle "pensée aménagiste"?, table ronde avec des opérateurs de réseaux animée par Jean DEBRIE (Université Paris 1) et Anne PONS (ADEUS)
* Opérateurs de réseaux: quelle territorialisation?, table ronde avec des opérateurs de réseaux animée par Marie DÉGREMONT (France Stratégie) et François-Mathieu POUPEAU (LATTS)
* Synthèse: Jérôme BARATIER (ATU37)

Repenser l'aménagement par les réseaux (II)
* Xavier DESJARDINS: Les termes de la nouvelle régulation public-privé (introduction)
* Opérateurs de réseaux: quels partenariats de maîtrise d'ouvrage d'aménagement avec les territoires?, table ronde avec des opérateurs de réseauxanimée par Arnaud BRENNETOT (Université de Rouen) et Antoine FRÉMONT (IFSTTAR)
* Réseaux et territoires: quelle prise du local sur la régulation des réseaux?, table ronde avec des opérateurs de réseaux animée par Nicolas DOUAY (Université de Grenoble) et Marie-Hélène MASSOT (École d'urbanisme de Paris)
* Synthèse: Nacima BARON (École d'urbanisme de Paris)

Le nouveau contrat aménagiste
* Stéphane CORDOBES: La question des lieux est posée (introduction)
* X: Vers les STRADDET 2ème génération: les conditions d'un nouveau contrat aménagiste national
* Benoit LEGUET (I4CE): Les nouveaux outils de la transition aménagiste
* Hugo BEVORT (CGET): Les termes du nouveau contrat aménagiste

Synthèses et conclusions
* Rapport d'étonnement par les jeunes chercheurs, avec notamment Adrian GOMEZ (Sorbonne Université), Mathilde MARCHAND (Université Paris Est Marne la Vallée)
* Débat conclusif avec l'ensemble des participants animé par les directeurs du colloque

PROMENADE, VISITES, RENCONTRES dans le Nord Cotentin

Avec le soutien
du Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET)
et des opérateurs de Réseau