Logo CCIC
CCIC
CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

Programme 2019 : un des colloques


Page officielle Facebook de Cerisy Chaîne officielle YouTube de Cerisy
La Forge Numérique - MRSH - Université Caen Normandie Archives départementales - Maison de l'histoire de la Manche






Mot exact
Choix du nombre
de résultats par
page:
PSYCHANALYSE ET CULTURE :
L'ŒUVRE DE NATHALIE ZALTZMAN
Mise à jour
04/02/2019

DU LUNDI 19 AOÛT (19 H) AU LUNDI 26 AOÛT (14 H) 2019

[ colloque de 7 jours ]

DIRECTION : Jean-François CHIANTARETTO, Georges GAILLARD

ARGUMENT :

Avec les catastrophes génocidaires et leur projet négateur de l'appartenance humaine des victimes, dont la Shoah a constitué la figure emblématique, le vingtième siècle a marqué une rupture dans la culture. "L'écroulement de ce qui assurait à chacun, à son insu, inconsciemment, la certitude d'un pacte entre l'homme et lui-même, et les autres, cet écroulement a eu lieu, quelles que soient nos forces de dénégation".

Dans la perspective ouverte par Freud avec Malaise dans la culture, Nathalie Zaltzman a pris acte de l'absolue nécessité de repenser le travail de la culture, qui s'accomplit par le "psychique dans l'individuel". Le travail de la culture, consistant à rendre (partiellement) pensable ce qui indissociablement anime le sujet, le dépasse et lui échappe, est au cœur du travail de la cure. Cette posture théorique novatrice procède de l'invention en 1979 du concept de "pulsion anarchiste", qui a fait date dans le champ psychanalytique, tant au plan national qu'international, et participait d'une critique de la tendance des analystes à ramener toute conflictualité psychique au couple sexuel / narcissique.

Il s'agit de prolonger la théorisation freudienne de la pulsion de mort, en l'enrichissant d'une variante au service de la (sur)vie. Nathalie Zaltzman repense ainsi l'articulation narcissisme individuel / narcissisme collectif et dessine une approche de la négativité, au-delà de l'auto-destructivité narcissique de type mélancolique ou de la haine de la culture suscitée par l'exigence collective de sacrifices pulsionnels. Dans cette perspective, l'espace culturel apparaît irrémédiablement traversé par une lutte entre le travail de la culture comme prise de conscience transformatrice du négatif et la régression (auto)-destructrice, agglomérant dans la masse l'individuel et le collectif.

Ce colloque, ouvert aux psychanalystes comme à tous les auditeurs curieux, visera à faire comprendre la place aujourd'hui décisive de cette œuvre. Elle vient témoigner de l'importance vitale tout à la fois de la psychanalyse pour penser la puissance bivalente des processus culturels et de ce travail de pensée pour maintenir la puissance thérapeutique et scientifique de la psychanalyse.

COMMUNICATIONS (suivies de débats) :

* Gaia BARBIERI: Révoltés contre la mort souveraine. La valeur subversive de Thanatos dans l'accompagnement clinique des sujets migrants
* André BEETSCHEN: Le meurtre et le mal: destins croisés de Nathalie Zaltzman et Marie Moscovici
* Geneviève BRISAC: Carte blanche
* Jean-François CHIANTARETTO: Travail de la culture, travail de la mélancolie
* Aline COHEN DE LARA: Les déliaisons de vie
* Ellen CORIN: Jouer avec des forces déliantes: un parcours risqué
* Barbara DE ROSA: Nathalie Zaltzman et l'enjeu du Kulturarbeit dans la rencontre entre témoignage et écoute
* Noémie DURR: La rencontre d'un sujet hors héritage, étranger en lui-même
* Christian FERRIÉ: Destins collectifs de la pulsion anarchiste (des rois de Thulé aux chefferies Tupi-Guarani)
* Georges GAILLARD: Du sujet et des groupes, le travail de culture et la rencontre avec "les figures intimes de la barbarie"
* Jean-Michel HIRT: La chute des corps
* Isabelle LASVERGNAS: La pulsion anarchiste: pour un retour vers une métasociologie psychanalytique
* Marie-Françoise LAVAL-HYGONENQ: Pulsion anarchiste, pulsion de mort, paradoxes de l'autoconservation
* Arlette LECOQ: Entre l'esprit du mal et la vie de l'esprit. De Richard III à Broddeck
* Ghyslain LÉVY: Les émissaires de l'ailleurs
* Catherine MATHA: Souffrir maintenant et indéfiniment: une maladie trop humaine
* Raphaël MINJARD: Du chaos à la pulsion anarchiste: l'antre de l'éveil
* Jean-Pierre PINEL: Les alliances inconscientes psychopathiques, une figure du Mal
* Evelyne TYSEBAERT: Le mal. Ses représentations entre corps individuel et corps du monde
* Monette VACQUIN: Démesure et civilisation… et retour
* François VILLA: Psyché anarchiste, psyché totalitaire?

RÉSUMÉS & BIO-BIBLIOGRAPHIES :

Barbara DE ROSA: Nathalie Zaltzman et l'enjeu du Kulturarbeit dans la rencontre entre témoignage et écoute
En se référant à la césure historique représentée par la Shoah, dans un petit et précieux essai de 2005 Nathalie Zaltzman analyse la problématique de la rencontre entre témoignage et écoute en soulignant la faille du Kulturarbeit qui a accompagné l'accueil des survivants. Le gain de conscience et intelligibilité offert par la littérature concentrationnaire a été raté par l'individu et la communauté humaine dans la mesure où ils se sont soustraits à l'œuvre de "dé-rangement" à laquelle elle les invitait. Dans cette contribution on essaiera de prolonger cette analyse en creusant le rôle, les possibilités et les limites de l'écoute testimoniale, dans l'idée que faire face à la dimension aporétique dans laquelle semble plongée la rencontre entre témoignage et écoute — aporie consubstantielle, mais aujourd'hui accrue par les failles du cadre collectif (Kaës, 1989, 2012) et du "témoin garant" (Chiantaretto, 2004, 2011) — n'est pas seulement un impératif éthique auquel nous sommes appelés en tant qu'individus et communauté, mais aussi une voie pour essayer de sortir de la zone grise de l'écoute (Levi, 1986, Mengaldo, 2007).

Bibliographie:
Chiantaretto J.-F. (sous la dir. de), Témoignage et trauma, Dunod, Paris, 2004.
Chiantaretto J.-F., Trouver en soi la force d'exister. Clinique et écriture, Campagne Première, Paris, 2011.
Kaës R. (1989), "Rotture catastrofiche e lavoro della memoria. Note per una ricerca", dans A.A.V.V., Violenza di stato e psicoanalisi, Gnocchi, Napoli, 1994.
Kaës R., Le Malêtre, Dunod, Paris, 2012.
Levi P., I sommersi e i salvati, Einaudi, Torino, 1986.
Mengaldo V., La vendetta è il racconto, Bollati Boringhieri, Torino, 2007.
Zaltzman N. (2005), "D'un raccordement de mémoire problématique", in Retours sur la question juive, "penser/rêver", 7, Édition de l’Olivier, Paris, 2005.


Noémie DURR: La rencontre d'un sujet hors héritage, étranger en lui-même
À partir de la rencontre avec un personnage littéraire: l'Étranger, venu de l'œuvre d'A. Camus, et plus particulièrement à partir de la scène de meurtre, je souhaite mettre au travail plusieurs questions: de quoi cet homme est-il étranger?, quelle est l'impasse dans laquelle il semble arrêté?, qu'est-ce que ce meurtre viendrait figurer?, à qui appartient le corps qui tombe?, à quoi renverrait le silence qu'il fallait rompre? À partir d'un questionnement initial autour des liens entre exclusion sociale et temporalité, je propose de reprendre ces réflexions et de les développer à la lumière des concepts développés par Nathalie Zaltzman.

Isabelle LASVERGNAS: La pulsion anarchiste: pour un retour vers une métasociologie psychanalytique
Le travail de Nathalie Zaltzman sur la notion de pulsion réoriente les présupposés métahistoriques freudiens sur le travail de la culture et sur la groupalité psychique au cœur des dynamiques inconscientes subjectives et collectives. Dans la poursuite de ces élaborations métapsychologiques sur les destins de la vie pulsionnelle, on esquissera des parallèles avec les propositions de nature métaphysique dans l'œuvre de Jean Baudrillard sur le sujet de la condition humaine en ce début du XXIe siècle, ainsi que sur le mal et l'implosion du politique dans le contexte dit de post-histoire.

Isabelle Lasvergnas est psychanalyste, Professeur honoraire, UQÀM. Auteur de très nombreux articles, elle a dirigé plusieurs ouvrages collectifs, dont récemment, La consultation psychanalytique aujourd'hui, entre héritages et remaniements, Monographie, Filigrane, 2018.
Publications récentes:
"L'attraction du double dans la filiation: du socius à la transmission analytique", Psychanalyse et Psychose, 2018.
"Transcrire la trace", in J.-F. Chiantaretto, C. Matha & F. Neau (dir.), L'écriture du psychanalyste, Colloque de Cerisy, Hermann Éditeurs, 2018.
"Temporalité psychique des premières rencontres et noyaux inconscients transmis dans la cure. La fonction conservatoire des entretiens préliminaires", Filigrane, 2018.
L'abime des mots", in L. Grenier (dir.), Écritures du divan, 2017.
"Le corps exorbité", in J.-F. Chiantaretto & C. Matha (dir.), Écritures de soi, écritures du corps, Colloque de Cerisy, Hermann Éditeurs, 2016.


Arlette LECOQ: Entre l'esprit du mal et la vie de l'esprit. De Richard III à Broddeck
Mon propos débutera par une réflexion sur le statut du Mal que Nathalie Zaltzman situe hors filiation et sur l'héritage archaïque, en ce compris les références ontogénétiques et phylogénétiques. Richard III et Broddeck, l'un se situant avant, et l'autre après la césure des barbaries du XXe siècle, me permettront d'illustrer quelques facettes du travail de culture par l'art et la tragédie en ce qui concerne le premier, par la compulsion de répétition collective si bien mise en évidence dans le rapport de Broddeck de Philippe Claudel, en ce qui concerne le second.
 
Arlette Lecoq est psychiatre, psychanalyste, membre titulaire et membre de la commission de la SBP, secrétaire scientifique de la SBP, membre de l'IPA et Maître de conférences à l'université de Liège. Elle participe au groupe FIMMPIC de la SBP consacré aux Figures Intrapsychiques de la Mort et du Mal dans la Psyché Individuelle et Collective.

Avec le soutien
de l'Unité transversale de recherche psychogénèse et psychopathologie
(UTRPP - EA 4403) [Université Paris 13]
et du Centre de recherche en psychopathologie et psychologie clinique
(CRPPC) [Université Lyon 2]