Logo CCIC
CCIC
CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

Programme 1987 : un des colloques







Mot exact
Choix du nombre
de résultats par
page:
BARBEY D'AUREVILLY : UNE VIEILLE MAÎTRESSE

DU VENDREDI 9 OCTOBRE (19 H) AU DIMANCHE 11 OCTOBRE (18 H) 1987

DIRECTION : Joël DUPONT

ARGUMENT :

Publié en 1851, Une vieille maîtresse marque un tournant important dans l'œuvre de Barbey d'Aurevilly. Délaissant la psychologie de boudoir, il se tourne vers la peinture d'un coin de provence non sans quelques touches d'un réalisme balzacien auquel Théophile Gautier fut sensible ("Depuis la mort de Balzac, nous n'avons pas encore vu un livre de cette valeur et de cette force").

Pour la première fois, la Normandie fournit un cadre à la tragédie qui se joue entre une malagaise à la laideur envoûtante et son ancien amant. Leur liaison renouée va broyer la jeune et blonde épouse "au teint pétri de lait et de lumière".

Cette œuvre riche et complexe, dont la technique romanesque préfigure celle de l'Ensorcelée, prête à plusieurs lectures que les communications de cette quatrième rencontre aurevillienne s'efforceront d'éclairer.

CALENDRIER DÉFINITIF :

Vendredi 9 octobre
Après-midi:
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée:
Présentation du Centre, du colloque et des participants


Samedi 10 octobre
Matin:
Pierre LEBERRUYER: D'Une vieille maîtresse à l'Ensorcelée, des rivages à la lande
Jean-François BOUTOUT: Le personnage de Ryno de Marigny

Après-midi:
Jean LE CANNELLIER: Les Bas-Hamet du village des Rivières, étude de quelques sources barnevillaises
Thomas LÖW: Vellini : roman frénétique, lecture romantique d'Une vieille maîtresse
René LEPELLEY: Les dialectismes d'Une vieille maîtresse
Norbert DODILLE: Vellini, le personnage biographique et romanesque

Soirée:
Projection du Rideau cramoisi d'Alexandre Astruc


Dimanche 11 octobre
Matin:
Wanda BANNOUR: Le voyeurisme des douairières
Raphaël BROSSART: Une Vieille maîtresse, l'empire du "sens"

Après-midi:
Françoise DUBOIS: Le bonheur des victimes
Pierre TRANOUEZ: Vellini-minotaure ou le syndrome de Pasiphaë
Philippe BERTHIER: Questions de temps

DÉPARTS