Logo CCIC
CCIC
CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

Programme 1989 : un des colloques







Mot exact
Choix du nombre
de résultats par
page:
LA FICTIONALITÉ

DU SAMEDI 15 JUILLET (19 H) AU SAMEDI 22 JUILLET (14 H) 1989

DIRECTION : Didier COSTE, Thomas PAVEL

ARGUMENT :

Les discours dits de fiction ne sauraient être opposés ni appariés à "la vie" ou à "la réalité", que ce soit dans une perspective logique ou dans une perspective mimétique. Fiction et fictionalité ne peuvent être abordées que dans le cadre d'une théorie narrative et d'une économie des échanges symboliques. Or, ni les univers de discours, de croyance et de savoir, ni les sujets de la communication ne peuvent être préconstitués avant les actes de signification. Plusieurs courants de pensée ont récemment contribué à renouveler la réflexion sur la fictionalité: les résurrections séparées de la tropologie et de l'argumentation comme branches d'une rhétorique générale, la philosophie analytique et la théorie des mondes possibles, enfin certains aspects de la pragmatique linguistique, à quoi il faudrait ajouter peut-être des éléments de la réflexion stratégique et de la théorie des jeux.

Il s'agit ici de faire, dans un cadre décidément interdisciplinaire, le point de ces évolutions et d'assurer la rencontre de chercheurs dont les travaux convergent à partir de points de départ différents. Parmi les questions que le colloque se propose d'aborder, on peut mentionnerles suivantes.

Comment comprendre la référence en fiction? Est-il possible d'établir une typologie des genres de fictionalité et une histoire de leurs transformations? Dans quelle mesure les effets de fiction sont-ils liés à la spécificité des supports sémiotiques (discours de langue, image animée, visuel "statique", etc.)? Dans quelle mesure les approches logiques et psychologiques de la simulation et de la dissimulation sont-elles compatibles et combinables? Quel est le statut de la fiction dans les discours d'autorité et dans les systèmes de droit? Comment se différencient et s'associent stratégies illusionnistes et démarches métafictionnelles au cinéma, en psychanalyse, dans la publicité, dans la peinture hyperréaliste, etc.? La post-modernité comme fictionalisation de l'histoire culturelle...

CALENDRIER DÉFINITIF :

Samedi 15 juillet
Après-midi:
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée:
Présentation du Centre, des colloques et des participants


Dimanche 16 juillet
Matin:
Gérald PRINCE: Récit et fiction

Après-midi:
Table ronde: Linguistique du fictif
Ruth RONEN: Time in fictional Wolds
Laurent DANON-BOILEAU: L'espace dans les mondes fictionnels


Lundi 17 juillet
Matin:
Jean RICARDOU: Sous une fiction, l'autre

Après-midi:
Alain LEMPEREUR: La Loi, fiction du droit?


Mardi 18 juillet
Matin:
Uri MARGOLIN: Référence, co-référence et la structure du discours narratif

Après-midi:
Ora AVNI: Le sujet: de l'autobiographie à l'historiographie


Mercredi 19 juillet
DÉTENTE


Jeudi 20 juillet
Matin:
Francesco ORLANDO: Classe sémantique dans le récit: l'ancien et le récent dans Le Rouge et le Noir I,18

Après-midi:
Ana GONZALES: Economie des illusions
Raffaële MORABITO: Fiction, ficzione et tradition italienne


Vendredi 21 juillet
Matin:
Marie-Laure RYAN: Genres fictionnels, recentrement et relations d'accessibilité

Après-midi:
Didier COSTE: Le dé-signateur


Samedi 22 juillet
Matin:
Charles GRIVEL: La f(r)iction

Après-midi:
DÉPARTS