Logo CCIC
CCIC
CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

Programme 2013 : un des colloques







Mot exact
Choix du nombre
de résultats par
page:
SØREN KIERKEGAARD :

L'ŒUVRE DE L'ACCOMPLISSEMENT


DU LUNDI 8 JUILLET (19 H) AU LUNDI 15 JUILLET (14 H) 2013

DIRECTION : Flemming FLEINERT-JENSEN, Jacques MESSAGE

ARGUMENT :

Afin d’orienter de façon cohérente l’étude sans fermer la perspective, et faisant écho à un mot de Kierkegaard, c’est sous le titre de "L’œuvre de l’accomplissement" que nous plaçons ce colloque proposé par la Société Søren Kierkegaard à l’occasion du bicentenaire de la naissance du philosophe.

Il s’agit de montrer comment, après la publication en 1846 du Post-scriptum définitif et non scientifique aux Miettes philosophiques, le travail d’écriture de Kierkegaard est entré dans une phase réalisant des orientations antérieures d’une œuvre déjà dense, ou marquant des inflexions notables à partir de certaines thèses déjà développées. En poursuivant une stratégie sans égal, Kierkegaard s’est engagé dans un déploiement intellectuel inédit, générateur de plusieurs nouveaux chefs d’œuvre comme de publications courtes mais précieuses, et d’un massif de "Papiers" où se livre sur une multitude de plans ce qui éclaire toute l’œuvre.

CALENDRIER DÉFINITIF :

Lundi 8 juillet
Après-midi:
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée:
Présentation du Centre, des colloques et des participants


Mardi 9 juillet
Matin:
Questions introductives (présidence: Jacques Colette)
Bernard LEMAIGRE: Kierkegaard et la quête du sens à "l'âge séculier"
Pierre BÜHLER: La conscience du péché, pierre de touche de l'œuvre de l'accomplissement

Après-midi:
De l'amour et de ses œuvres (I) (présidence: Flemming Fleinert-Jensen)
Alain BELLAICHE-ZACHARIE: Parenté et proximité selon Kierkegaard et Levinas
Frédéric ROGNON: Les œuvres de l'amour, un hapax dans le corpus kierkegaardien?
Florian FORESTIER: Kierkegaard et la phénoménologie française


Mercredi 10 juillet
Matin:
De l'amour et de ses œuvres (II) (présidence: Jacques Message)
André CLAIR: Existence et amour. Regards sur Les œuvres de l'amour

Après-midi:
De l'amour et de ses œuvres (III) (présidence: Alain Bellaiche-Zacharie)
Darío GONZÁLEZ: L'amour d'autrui et la mesure de l'infini
Peter KEMP: Les œuvres de l'amour entre prédilection et renonciation

Table ronde 1: De l'amour et de ses œuvres, animée par Flemming FLEINERT-JENSEN


Jeudi 11 juillet
Matin:
Lecteurs - Heidegger, Henry (présidence: Vincent Delecroix)
Joaquim HERNANDEZ-DISPAUX: Point de vue rétrospectif sur la possibilité d'une phénoménologie à partir de La maladie à la mort
George PATTISON: Silence - Nature - Dieu: Kierkegaard / Heidegger

Après-midi:
Devant Dieu (I) (présidence: Bernard Lemaigre)
Jacques COLETTE: L'idée de Dieu dans le Journal de 1854 (conférence en ligne sur le site de la Forge Numérique de la MRSH de Caen)

à 17 heures:
Concert à la cathédrale de Coutances, proposé par les Amis de la Cathédrale
Récital d'orgue, par Thomas MONNET: "1813-1913" - Mozart, Bach, Liszt, Stravinsky


Vendredi 12 juillet
Matin:
Devant Dieu (II) (présidence: André Clair)
Emmanuel CATTIN: Le témoin
Vincent DELECROIX: Imitation et vérité

Après-midi:
DÉTENTE


Samedi 13 juillet
Matin:
Devant Dieu (III) (présidence: Philippe Grosos)
Søren GOSVIG OLESEN: Kierkegaard, poète du religieux, mais de quelle religion?
Flemming FLEINERT-JENSEN: Kierkegaard le luthérien

Après-midi:
"Nulla dies sine lacryma" (présidence: Flemming Fleinert-Jensen)
Patricia DESROCHES: Existe-t-il une éthique de l’amour?
Ettore ROCCA: Se faire une image de la souffrance

Table ronde 2: De Deo, animée par Jacques MESSAGE


Dimanche 14 juillet
Matin:
L'ironie - une détermination intermédiaire? (présidence: Ettore Rocca)
Jacques MESSAGE: La seconde ironie
Philippe GROSOS: L'ironie, le tragi-comique et l'édification selon Kierkegaard

Après-midi:
La Maladie à la mort: "terminus a quo" ou "terminus ad quem"? (présidence: Peter Kemp)
Hélène POLITIS: Le Socrate de La maladie à la mort (1849)
André CLAIR: Identité, négativité et fondation du moi selon La maladie à la mort


Lundi 15 juillet
Matin:
Table ronde 3: La recherche kierkegaardienne en France, animée par Flemming FLEINERT-JENSEN et Jacques MESSAGE
Discussion générale et conclusions

Après-midi:
DÉPARTS

RÉSUMÉS :

Alain BELLAICHE-ZACHARIE: Parenté et proximité selon Kierkegaard et Levinas
Kierkegaard (1813-1855) et Levinas (1906-1995) ont successivement développé deux éthiques bien différentes quant à leurs présupposés et quant à leurs objectifs, même si la question centrale, celle de l'éthicité de l'éthique, est une préoccupation commune. Le commandement "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" (Mt. 22, 39) jette pour Kierkegaard les fondements de sa nouvelle éthique en ce qu'elle lie le moi, l'autre et Dieu. La verticalité du rapport - filiation de la créature au Créateur - asseoit l'horizontalité de la relation à l'autre, la parenté des créatures entre elles. Levinas procède de façon inverse: posant entre les individus une différence infinie, l'infranchissable altérité des êtres, toute parenté paraît exclue. Et cependant, la responsabilité envers l'autre qui fait de l'autre un prochain, tisse les liens d'une véritable parenté. En sorte que la parenté, loin de fonder la proximité, est le fruit de cette dernière.

Alain Bellaiche-Zacharie est docteur en philosophie.
Publications
Don et retrait dans la pensée de Kierkegaard, L'Harmattan, Paris 2002.
Pensée et existence selon Pessoa et Kierkegaard, PU de Louvain, (à paraître au premier trimestre 2013).


Pierre BÜHLER: La conscience du péché, pierre de touche de l'œuvre de l'accomplissement
Dans une note de journal (Papirer IX A 414), Kierkegaard lui-même remarque que, si les œuvres de l’accomplissement soulignent la tâche exigeante d’être chrétien dans la mondanité, c’est parce qu’il faut "exposer le christianisme tel qu’il est, avec toutes ses difficultés, afin qu’on voie d’évidence qu’il n’a de rapport qu’à la conscience du péché". M’inspirant de cette note, je me propose de sonder le rôle attribué à la conscience du péché dans l’œuvre de l’accomplissement, en me concentrant en particulier sur La maladie à la mort, mais aussi sur certains discours édifiants de cette période. Cela permettra une réflexion sur le lien paradoxal entre accomplissement et péché.

Né dans le Jura suisse, Pierre Bühler est professeur de théologie systématique à l’Université de Zurich, après l’avoir été à l’Université de Neuchâtel. Il s’intéresse depuis longtemps à la théologie de Luther et à la pensée de Kierkegaard, ainsi qu’à l’herméneutique (Bultmann, Ebeling, Ricœur).
Publications
Le problème du mal et la doctrine du péché (1976).
Kreuz und Eschatologie (1981).
Prédestination et Providence (1999).
Le protestantisme contre les indulgences (2000).
Introduction à la théologie systématique (2008; en collaboration).
Paul Ricœur: un philosophe lit la Bible (2011; en collaboration).


Emmanuel CATTIN: Le témoin
Kierkegaard n’a cessé de revenir sur le sens et le visage du témoin. Avec celui-ci, il s’agit non seulement du rapport à la vérité, mais du sens d’être de la vérité elle-même, c'set-à-dire de ce qu’un homme peut pour un autre. Ce qu’il peut ne reçoit son sens que de ce qui lui fut à lui-même envoyé, ou plutôt du domaine à partir duquel et dans lequel lui-même fut envoyé, comme encore de celui dont il est lui-même devenu l’envoyé. Si "je peux l’obliger à devenir attentif", cela veut dire qu’il m’est donné de pouvoir au moins retourner cet homme vers ce dont il voulait se détourner: le témoin est celui qui montre, est lui-même un signe. Dans son insistance, il montre cela ou celui qui l’envoie, dont il provient lui-même. C'est une telle logique, johannique, du témoignage, selon Kierkegaard, qui sera ici décrite.

André CLAIR: Existence et amour. Regards sur les Œuvres de l'amour
En centrant la recherche sur les Œuvres de l'amour, le propos vise à exposer comment toute la pensée de Kierkegaard renvoie à l'amour, qui est le principe de l'existence, i. e. son origine et sa fin. L'amour est l'un des concepts les plus complexes de l'œuvre. La question sera alors d'expliquer comment l'amour est unifiant en même temps qu'il se diversifie dans chaque stade d'existence. C'est finalement la cohérence de toute l'œuvre de Kierkegaard qui est à mettre en lumière.

André Clair est professeur des universités émérite.
Publications
Pseudonymie et paradoxe. La pensée dialectique de Kierkegaard, Vrin, 1976.
Kierkegaard. Penser le singulier, Cerf, 1993.
Kierkegaard. Existence et éthique, PUF, 1997.
Kierkegaard et autour, Cerf, 2005.
Kierkegaard et Lequier. Lectures croisées, Cerf, 2008.


Jacques COLETTE: L'idée de Dieu dans le Journal de 1854
Dans les écrits jusqu'en 1847, notamment ceux signés du pseudonyme Johannes Climacus, Kierkegaard philosophe traite d'abord de l'idée de Dieu, de Dieu non pas comme nom mais comme concept, d'où la confrontation avec Spinoza et Leibniz. Se développe ensuite la problématique existentielle: éternel, Dieu n'existe pas, mais n'est cependant pas sans rapport avec l'existence. A la différence du paganisme, pour le christianisme pas de rapport direct avec le Dieu inconnu, révélé mais secret. L'intériorité cachée n'a de rapport qu'indirect avec un Dieu invisible mais omniprésent. Avec les œuvres d'Anti-climacus, le thème de la foi et du "devant Dieu" prend d'autres accents moyennant les analyses du désespoir et de la possibilité du scandale. On s'attachera principalement ici aux textes du Journal de 1854, au sens non hégélien de la formule, reprise à Hegel, de Dieu comme "subjectivité infinie".

Jacques Colette, professeur émérite à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, est président d'honneur de la Société Kierkegaard.
Publications
Traductions du danois: Kierkegaard, Discours édifiants, Desclée de Brouwer, 1962.
Kierkegaard. La difficulté d'être chrétien, Le Cerf, 1964.
Kierkegaard chrétien incognito, Le Cerf, 1968.
Histoire et Absolu. Essai sur Kierkegaard, Desclée & Cie, 1972.
Kierkegaard et la non-philosophie, Gallimard, 1994.
L'Existentialisme, PUF, 2007.
Les Lettres et la pensée, La Transparence, Chatou, 2007.
Dialectique et phénoménologie, Ousia/Bruxelles, 2008.


Vincent DELECROIX: Imitation et vérité
On émettra ici l'hypothèse selon laquelle le tournant de l’œuvre, accompli à partir du Post-Scriptum, peut être compris ou interprété à partir de la question de la vérité, comme le montrerait en particulier la symétrie entre les pseudonymes Climacus et Anti-Climacus: avec le second, c'est le paradigme religieux-existentiel de l'imitation qui s'impose comme une réponse à la question philosophique du premier concernant la nature de la vérité (pour nous) et du rapport à la vérité dans la contemporanéité et qui vient qualifier la double détermination de la subjectivité comme vérité et comme non-vérité placée au point d'équilibre du Post-Scriptum. Ce paradigme pourrait bien éclairer l'inflexion de la deuxième partie de l’œuvre kierkegaardienne toute entière, jusques et y compris la polémique contre l'Église. On tâchera d'en distinguer certains traits, en particulier à partir de l'École du christianisme, mais aussi certaines difficultés, notamment concernant le paradoxe d'une imitation fondée sur l'incommensurable et l'invisible. Mais par là on essaiera de comprendre également comment ce paradigme, à partir d'un "être la vérité" christique, introduit un bouleversement profond dans une histoire des rapports antagonistes entre imitation (image ou représentation) et vérité qui a durablement structuré la pensée occidentale.

Vincent Delecroix est maître de conférences en philosophie de la religion à l'École Pratique des Hautes Études. Il est également romancier et a reçu le Prix de l'Académie Française pour l'ensemble de son œuvre.
Publications
Singulière philosophie. Essai sur Kierkegaard, Paris, Le Félin, 2006.
Petit éloge de l'ironie, Paris, Gallimard, 2010.
Chanter. Reprendre la parole, Paris, Flammarion, 2012.


Flemming FLEINERT-JENSEN: Kierkegaard le luthérien
Pour comprendre certains thèmes centraux chez Kierkegaard, il est indispensable de tenir compte de son appartenance à la tradition luthérienne. Toutefois, ce n’est que dans la deuxième partie de son œuvre qu’il fait montre d’une connaissance plus approfondie de Luther, notamment par une lecture assidue de ses sermons. L’influence directe ou indirecte de Luther est visible sur un certain nombre de points, par exemple la place donnée au pardon des péchés, l’idée de "l’Anfechtung", l’appropriation, le rapport entre foi et œuvres et entre Loi et Evangile, l’action de Dieu "sub contrario specie". Si, dans ses écrits publiés, Kierkegaard exprime le plus souvent une opinion positive sur Luther, c’est moins le cas dans le Journal, où on constate, surtout durant les dernières années de sa vie, un regard plus critique, visant en particulier l’importance accordée à la souffrance du chrétien et à l’exigence de la Loi.

Flemming Fleinert-Jensen est pasteur de l’Eglise protestante unie de France et président de la Société Søren Kierkegaard.
Publications
Søren Kierkegaard: Le chant du veilleur, Olivétan, 2012.
Présentation de différents discours de Kierkegaard
Kierkegaard: Dieu et la pécheresse, DDB, 1999.
S. Kierkegaard: L’éternité dans le temps, Les Bergers et les Mages, 2000.


Darío GONZÁLEZ: L'amour d'autrui et la mesure de l'infini
L'échec de la subjectivité romantique est lié à la problématique des formes de communication de l'expérience religieuse. C'est dans ce contexte que Kierkegaard, après 1847, revient sur le motif biblique de l'amour pour le prochain en tant que condition du partage effectif de la foi. Face à l'amour idéalisé par les poètes, la passion religieuse trouve sa réalité - réalité qui est à la fois éthique et politique - dans le constat d'une "œuvre d'amour" caractérisée par son affirmation d'un rapport infini avec autrui. Chacun à sa manière, les héros de la foi dans l'ancien testament et Paul dans ses épitres signalent la possibilité d'un amour infini qui dépasse l'économie de la faute et devient condition d'une existence commune. Dans le cas de Kierkegaard, la réflexion sur l'infini de l'amour se comprend sur l'horizon de sa propre critique de l'idéal de communauté présupposé par les penseurs de l'époque.

Darío González, né en Argentine en 1962, spécialiste de la pensée de Kierkegaard, enseigne la philosophie à l'Université de Copenhague et participe à l'édition des Escritos de Søren Kierkegaard (Madrid, Trotta S.A.). Parmi ses publications figurent notamment Essai sur l'ontologie kierkegaardienne. Idéalité et détermination (Paris, L'Harmattan, 1998), Kierkegaard y la interrogación de la modernidad (Buenos Aires, 2006), D'une écriture à l'autre. Pensée et édification dans l'œuvre de Søren Kierkegaard (Paris, 2008) et The End of Representation and the Beginning of Anxiety (Copenhague, 2010).

Søren GOSVIG OLESEN: Kierkegaard, poète du religieux, mais de quelle religion?
L’expression "poète du religieux" est de Kierkegaard lui-même. Elle fait son apparition à un stade de ses écrits auquel il cherche à caractériser son œuvre dans son ensemble. A partir notamment du Point de vue explicatif de mon travail d’écrivain, on posera quelques questions à son égard: quelle valeur et quelle crédibilité faut-il accorder à l’autoportrait de l’auteur? que veut dire ici "poésie"? et pourquoi "poète du religieux" et non pas "poète chrétien"? Ces questions posées au texte de Kierkegaard conduiront à s’interroger sur le sens même de la religion et du christianisme tels qu’ils se définissent et tels qu’ils évoluent jusqu’à la fin de son œuvre. Au risque de trouver chez Kierkegaard, dans le mouvement par lequel il s’éloigne toujours plus du christianisme réel, une mise en question visant la reprise du possible de tout "stade" religieux.

Søren Gosvig Olesen est professeur de philosophie à l’Université de Copenhague, Docteur d’État de l’Université de Nice. Traducteur en danois de Heidegger, Derrida, Foucault et Agamben.
Publications
La philosophie dans le texte (T.E.R., 1982).
Wissen und Phänomen
(Königshausen und Neumann, 1997).
Transcendental History (Palgrave Macmillan 2012).


Philippe GROSOS: L'ironie, le tragi-comique et l'édification selon Kierkegaard
Si l’ironie n’a plus le même sens dans les œuvres de l’accomplissement que celui qu’elle pouvait avoir dans la toute première œuvre de Kierkegaard, Le concept d’ironie, elle n’en est pas moins présente. Sujette à une compréhension moins langagière et plus comportementale, elle est désormais susceptible de donner à penser la dimension tragi-comique de la condition humaine tout entière. Or c’est dans l’édification, lieu de révélation du tragi-comique, qu’elle prend toute sa puissance.

Philippe Grosos est professeur de philosophie à l’Université de Poitiers.
Publications
L’existence musicale. Essai d’anthropologie phénoménologique (L’Age d’Homme, 2008).
L’ironie du réel à la lumière du romantisme allemand (L’Age d’Homme, 2009).
Comme un corps lourd dans une eau sombre. Essai sur le rayonnement paradoxal du mal (Labor & Fides, 2011).
Phénoménologie de l’intotalisable (Cerf, 2012).
Il est responsable de l’édition des Œuvres philosophiques d’Henri Maldiney, aux éditions du Cerf, depuis 2011.


Joaquim HERNANDEZ-DISPAUX: Point de vue rétrospectif sur la possibilité d'une phénoménologie à partir de La maladie à la mort
Kierkegaard est sans conteste la pomme de discorde de la phénoménologie, il est le penseur qui donne des coups, à qui on en inflige et qui permet d’en asséner. Notre contribution entend élucider la manière dont Michel Henry (1922-2002) tente de répondre à l’interprétation heideggerienne du penseur danois. Or, dans cette entreprise, La maladie à la mort occupe une place centrale puisque le désespoir est interprété en tant qu’il serait la structure de l’être lui-même. A cet effet, Michel Henry souligne: "Ici doit être rejetée catégoriquement l’affirmation de Heidegger selon laquelle Kierkegaard n’aurait saisi le problème de l’existence que comme un problème existentiel" (Essence de la manifestation, p. 851). Il faudra donc élucider le rôle de la pensée de l’existence dans cette dispute qui lie le destin de l’intentionnalité à des catégories fondamentales de l’ontologie telle que la pensait Kierkegaard lui-même.

Joaquim Hernandez-Dispaux est titulaire d’une double Maîtrise, en philosophie et en théologie. Par ailleurs agrégé de l’enseignement supérieur secondaire en philosophie et aspirant au Fonds National de la Recherche Scientifique, ses recherches doctorales, sous la direction du Professeur Jean Leclercq, portent sur les réceptions de Kierkegaard en phénoménologie française et allemande. Membre de l’Institut de Recherche en philosophie (UCL - Institut Supérieur de Philosophie) et en sciences des religions (UCL - Religions, Spiritualités, Culture et Société), il est particulièrement attentif aux rapports entre foi et raison. Enfin, son rattachement au Fonds Michel Henry lui permet d’effectuer une série d’éditions critiques de manuscrits, dont ceux de Paroles du Christ.

Peter KEMP: Les œuvres de l'amour entre prédilection et renonciation
Dans Les œuvres de l’amour, Søren Kierkegaard, d’une part, met ses lecteurs en garde contre une "prédilection", où les amoureux, les amis ou celui qui se fait leur poète glorifient leur amour mutuel d’une manière telle que d’autres en sont totalement exclus, et, d’autre part, il les avertit contre l’idée que l’amour du prochain abolit l’amour intime. Ainsi Kierkegaard se rend bien compte du problème: comment peut-on obéir à l’injonction de se soucier de chacun sans se distancier de l’expérience concrète de l’amour entre amoureux ou amis?

Peter Kemp est professeur émérite de philosophie à l’'Institut de l'’Éducation, l’'Université d'’Aarhus, siège à Copenhague. Président du XXIIe Congrès Mondial de Philosophie à Séoul, Corée, en 2008. Président de l'’Institut de Tomonobu Imamichi pour eco-ethica. Trésorier général de l'’Institut International de Philosophie.
Publications
"Le précurseur de Henrik Ibsen. Quelques aspects de la découverte de Kierkegaard en France", in Les  Etudes philosophiques, Paris, 1979, p. 139-150.
"Søren Kierkegaard", in Denis Huisman (éd.): Dictionnaire des philosophes, Paris, P.U.F., 1984, p. 1428-1435.
"Ethique et language: de Lévinas à Kierkegaard", in Les Cahiers de Philosophie, Kierkegaard, Vingt-cinq Etudes, 8-9, 1990, p. 187-210.
"Une controverse voilée sur Kierkegaard: l'opposition K. E. Løgstrup - Johannes Sløk", Kairos, Revue de la Faculté de Philosophie de l'Université de Toulouse-Le Mirail, 10 Kierkegaard, Presses Universitaires de Mirail, 1997, p. 215 -229.
"La sobriété éthique selon Le Livre sur Adler de Søren Kierkegaard", in Søren  Kierkegaard, Pensée et problèmes de l’'éthique, Anne-Christine Habbard, Jacques Message (éd.), Collection: Philosophie contemporaine, Lille, Septentrion Presses Universitaires, 2009, p. 331-349.
Dernier livre en français
Sagesse pratique de Paul Ricœœur. Huit Études, Paris, Editions du Sandre, Paris, 2010.


Bernard LEMAIGRE: Kierkegaard et la quête du sens à "l'âge séculier"
Dans l’"Âge séculier", entendu comme un temps où la donation de sens par une instance religieuse ne constitue plus une référence fondamentale et régulatrice de la culture de l’Occident, la difficulté, sinon l’impossibilité de donner un sens à notre vie, menace. Kierkegaard est invoqué par certains penseurs, tel Hubert L. Dreyfus, comme anticipant une telle vision (dénommée aussi, à la suite de Nietzsche, nihilisme). Pour Kierkegaard, en effet, la société de son époque, entendue aussi comme chrétienté, est sous la menace d’un NIVELLEMENT (levelling), essentiellement d'un nivellement du sens. Dans La maladie à la mort, cette situation trouvera son expression radicale: le désespoir, dont on ne peut guérir qu’en se reconnaissant pécheur devant Jésus-Christ, le Dieu-homme et en faisant le saut de la foi en ce Sauveur, se constituant ainsi dans son véritable Soi. Dreyfus réinterroge cette conception du Devenir-soi et de l’Être-soi de l’homme vis-à-vis du Paradigme qu’est pour cet homme le Dieu-homme, Jésus-Christ.

Bibliographie
DREYFUS H. L., Being-in-the-World, A commentary on Heidegger’s Being and Time, Division I, The MIT Press, Cambridge, Massachusetts,1991 (Avec un Appendice sur les rapports de Kierkegaard et de Heidegger).
DREYFUS H. L., "Christianity without onto-theology: Kierkegaard’s account of the self’s movement from despair to bliss", in Religion after Metaphysics, ed. by Mark A. Wrathall, pp. 87-103, Cambridge University Press, 2003.
DREYFUS H. L.,  &  KELLY S. T., All Things Shining, Reading the Western Classics to Find Meaning in a Secular Age, Free Press, 2011.


George PATTISON: Silence - Nature - Dieu: Kierkegaard / Heidegger
Cette communication tente une interprétation des discours édifiants publiés en 1849 sous le titre: Le lis des champs et l’oiseau du ciel. Trois discours pieux. Kierkegaard a publié ces discours en même temps que la 2ème édition de Ou bien ... Ou bien, et, comme l’œuvre pseudonyme, ils traitent du thème du poète et de sa relation à la foi. Kierkegaard dérobe l’admiration de la poésie romantique devant la nature comme un cas de mauvaise foi, et l’oppose au point de vue chrétien. Pour le croyant, la nature créée n’est point divine, quoiqu’en faisant attention à la nature on peut et doit écouter la voix divine, le verbe créateur, qui l’a créé. Quand Heidegger représente le poète Hölderlin comme interprète des coups de foudre des dieux, le vocabulaire religieux ne doit pas décevoir. Ce dont parle le poète et qui résonne dans sa poésie est simplement la nature même, ce qui veut dire que, comme dans son chef d’œuvre L’Être et Le Temps, il n’y a pas d’horizon au-delà de la mort. La question est alors: la poésie est-elle un effet d’hominisation de la mort, donc, du point de vue kierkegaardien, l’expression du désespoir?

George Pattison est depuis 2004 Lady Margaret Professeur de Divinité à l’Université d’Oxford. Avec John Lippitt il est éditeur de The Oxford Handbook of Kierkegaard (2013).
Publications
Kierkegaard and the Theology of the Nineteenth Century (Cambridge University Press 2012).
Kierkegaard and the Quest for Unambiguous Life (Oxford University Press 2013).
Heidegger on Death (2013).


Hélène POLITIS: Le Socrate de La maladie à la mort (1849)
Dans La maladie à la mort, Kierkegaard consacre un chapitre à la définition socratique du péché. Je prendrai pour repère capital ce texte dont je ferai une analyse précise. Brosser un PORTRAIT KIERKEGAARDIEN DE SOCRATE implique, par ailleurs, de ne pas oublier l’insistance avec laquelle Kierkegaard se réfère à Socrate tout au long de son œuvre, par exemple dans la thèse soutenue en 1841, Le concept d’ironie, ou encore dans les Miettes philosophiques de 1844. Le SOCRATE DE KIERKEGAARD (ironiste-maïeuticien, dialecticien, polémiste, héros intellectuel, inventeur de la morale) est un ami fidèle avec qui le "dialogue mené du point de vue de l’idée" ne cesse jamais d’être bienfaisant.

Hélène Politis, professeur émérite à l’Université Paris I (PANTHEON-SORBONNE), est agrégée de philosophie et docteur d’État en philosophie. Sa thèse, Le discours philosophique selon Kierkegaard (Sorbonne, 1993, 4 tomes, 1735 pages), a reçu en 1994 le prix John Jaffé. Philosophe, historienne de la philosophie, elle est spécialiste de Kierkegaard qu’elle lit en danois.
Publications récentes
Kierkegaard en France au XXe siècle: archéologie d’une réception, Éditions Kimé, 2005.
Le concept de philosophie constamment rapporté à Kierkegaard, Éditions Kimé, 2009.


Ettore ROCCA: Se faire une image de la souffrance
L’École du christianisme semble présenter une pensée iconoclaste. L’art chrétien est appelé par Kierkegaard un nouveau paganisme, parce qu'il transforme l’imitation de Christ en admiration. Pourtant, la question posée par Kierkegaard n’est pas limitée à la reproduction de l’image de Christ, mais elle a une valeur plus générale: comment est-il possible de reproduire dans une image la réalité de la souffrance? Dans la reproduction, la souffrance finit par être idéalisée, adoucie, estompée, argumente Kierkegaard. La solution n’est peut-être pas dans le renoncement à l’image de la souffrance, mais dans une image qui travaille contre elle-même.

Ettore Rocca, "ricercatore" à l’Université de Reggio Calabria, a travaillé plusieurs années au Centre de Recherche Søren Kierkegaard de l’Université de Copenhague.
Publications
Kierkegaard (Rome, 2012).
Tra estetica e teologia. Studi kierkegaardiani (Pisa 2004).
Nombreuses contributions pour les Kierkegaard Studies (Berlin - New York).
Il a traduit en italien parmi d’autres La maladie à la mort (Rome 2011).


Frédéric ROGNON: Les Œuvres de l'amour, un hapax dans le corpus kierkegaardien?
Parmi les textes de la dernière période de Kierkegaard, Les Œuvres de l’amour (1847) occupent une place à part: livre autonyme et cependant distinct des Discours édifiants, ouvrage confessant sans être réductible au genre "religieux", témoignage d’une profonde humanité qui tranche sur la radicalité d’autres textes, antérieurs et postérieurs, sans pour autant rien édulcorer des hautes exigences du christianisme. On s’interrogera donc sur le statut des Œuvres de l’amour, en se demandant si elles constituent une singulière exception, ou si l’on peut repérer des harmoniques de ses orientations dans l’ensemble du corpus kierkegaardien. On reprendra notamment à nouveaux frais la théorie des "Stades", grâce à l’éclairage que suggèrent cette œuvre et quelques-unes de ses relectures.

Frédéric Rognon est professeur de philosophie à la Faculté de théologie protestante de l’Université de Strasbourg.
Publications
"L'anticléricalisme religieux de Kierkegaard", Revue d'Histoire et de Philosophie Religieuses, Strasbourg, tome 82, n°1, janvier-mars 2002, p. 61-86.
"Pourquoi lire la Correspondance de Søren Kierkegaard?", Positions luthériennes, Paris, 53ème année - n°3, juillet-septembre 2005, p. 269-286.
"Søren Kierkegaard face à l'Église d'État", Nordiques, Paris, n°10, printemps-été 2006, p. 91-99.
Jacques Ellul. Une pensée en dialogue, Genève, Labor et Fides (coll. "Le champ éthique", n°48), 2007, 2013.
"Ellul lecteur de Kierkegaard: la réception de l’oeuvre kierkegaardienne dans la pensée de Jacques Ellul", Revista Portuguesa de Filosofia (Braga), tomo 64, fasc. 2-4, 2008, p. 1181-1206.
Générations Ellul. Soixante héritiers de la pensée de Jacques Ellul, Genève, Labor et Fides, 2012.




Concert à la cathédrale de Coutances, proposé par les Amis de la Cathédrale
Récital d'orgue, par Thomas MONNET: "1813-1913" - Mozart, Bach, Liszt, Stravinsky
 5 mai 1813: naissance à Copenhague de Søren Kierkegaard, philosophe écartelé entre la terre (la ferme) et Dieu (l’église), mais aussi entre esthétique et religion, avec, entre ces deux mondes, un pont qu’il nomme "morale".
29 mai 1913: Igor Stravinsky propose, avec le Sacre du printemps, l’évocation d’un rite paën de l’antiquité slave. La vision d’une autre Europe. Régression? Soumission de l’art musical aux forces telluriques?
L’organiste Thomas Monnet, dans le programme de son récital, conduira son auditoire de l’esthétisme élégant de Mozart jusqu’à la vigueur paiënne de Stravinsky en passant par les angoisses chrétiennes de Franz Lizst.

BIBLIOGRAPHIE :

Editions françaises

Œuvres Complètes de Søren Kierkegaard, traductions de Paul-Henri Tisseau et Else-Marie Jacquet-Tisseau, Paris: Editions de l'Orante, 1966-1986 en vingt volumes (dont un comprenant des tables, une chronologie et l'Index terminologique établi par Gregor Malantschuk). La correspondance avec SV2 (Søren Kierkegaards Samlede Værker, 2e édition, Copenhague: Gyldendal: 1920-1936, en quinze volumes) est l'objet d'indications systématiquement apposées dans les marges de cette édition unique. Une partie de ces traductions a été reprise dans la collection "Bouquins" chez Robert Laffont, sous la responsabilité de Régis Boyer.


1 - Vie et Œuvres de Kierkegaard par F.J. Billeskov-Jansen. P.H. Tisseau, traducteur par Else-Marie Jacquet-Tisseau. Quatre articles (Nouvelle apologie de la nature supérieure de la femme. Méditations matinales. A propos de la polémique du Fædrelandet. A Monsieur Orla Lehmann). Notre littérature de presse. Des papiers d'un homme encore en vie: Andersen comme romancier. La lutte entre l'ancienne et la nouvelle cave à savon. Prédication de séminaire.
2 - Le concept d'ironie constamment rapporté à Socrate. Un article (Confession publique). Johannes Climacus, ou de omnibus dubitandum est.
3 - L'Alternative I.
4 - L'Alternative II. Trois articles. Post-scriptum à l'alternative.
5 - La Répétition. Crainte et tremblement. Une petite annexe.
6 - Dix-huit discours édifiants. Epreuve homélitique.
7 - Miettes philosophiques. Le concept d'angoisse. Préfaces.

8 - Trois discours sur des circonstances supposées. Quatre articles. Un compte rendu littéraire.
9 - Stades sur le chemin de la vie.
10/11 - Post-Scriptum définitif et non scientifique aux Miettes Philosophiques.
12 - Le livre sur Adler.
13 - Discours édifiants à différents points de vue.
14 - Les Œuvres de l'amour. La dialectique de la communication éthico-religieuse.
15 - Discours chrétiens. La crise et une crise dans la vie d'une artiste. Monsieur Phister dans le rôle du capitaine Scipion.

16 - Point de vue explicatif de mon oeuvre d'écrivain. Deux petits traités éthico-religieux. La maladie à la mort. Le lis des champs et l'oiseau du ciel (3 discours). Le souverain prêtre. Le péager. La pécheresse.
17 - L'école du christianisme. La neutralité armée. Un article. Sur mon œuvre d'écrivain.
18 - Deux discours édifiants pour la communion du vendredi. Un discours édifiant. De l'immutabilité de Dieu. Pour un examen de conscience. Jugez vous-mêmes.
19 - Vingt et un articles de Fædrelandet. Cela doit être dit, que cela soit dit. L'Instant, n°1 à 10. Comment Christ juge le christianisme officiel.
20 - Historique de l'édition et remerciements. Avertissement de l'éditeur. Index terminologique: principaux concepts de Kierkegaard, établi par Gregor Malantschuk. Index des noms propres. Chronologie. Table de concordance des titres (français/danois, et danois/français). Errata, corrigenda, addenda. Table récapitulative des matières (tomes 1 à 19).


S’agissant de la masse des textes non publiés on partira des Søren Kierkegaards Papirer, édition de P.A. Heiberg, V. Kuhr puis - à partir de 1924 - de E. Torsting, Copenhague, Gyldendal, 1909-1948, reproduction photomécanique et édition augmentée par N. Thulstrup, avec un Index dû à N.J. Cappelørn (vingt-cinq volumes dont trois d'Index), même éditeur, 1967-1978. L'édition danoise des Søren Kierkegaards Skrifter en cours de publication garantit la concordance nécessaire avec ces références classiques sur lesquelles s'est bâtie l'essentiel de la recherche française.
Un premier volume de leur traduction française est: Søren KIERKEGAARD, Journaux et cahiers de notes, volume I. Journaux AA-DD, Paris, Fayard-L’Orante, 2007.
Les traductions de quelques textes de Søren Kierkegaards Papirer, sont intégrées aux OC; c'est le cas, par exemple, de Le livre sur Adler (Pap. VII 2 B 235, pp. 5-230; OC. 12) et de La dialectique de la communication éthique et éthico-religieuse (Pap. VIII 2 B 86-89, pp. 168-196 ; OC 14, pp. 359-390). Une partie du groupe A des Papiers fut traduite en français par K. Ferlov et Jean J. Gateau, sous le titre de Journal ("Les Essais", Gallimard, Paris, 1954-63) ; cinq volumes (T1: 1834/1846. T2: 1846/49. T3: 1849/1850. T4: 1850/1854. T5: 1854/1855).


Existent également chez différents éditeurs des traductions de textes importants.
Søren Kierkegaard, Discours édifiants, traduits par Jacques Colette. Paris, Desclée de Brouwer, 1962.
Søren Kierkegaard, L'attente de la foi, premier des Deux discours édifiants de 1843, traduction par Nelly Viallaneix, Labor et Fides. 1967.
Søren Kierkegaard, La neutralité armée, traduit par Jacques Colette, Paris, Éd. du Cerf, 1968.
Søren Kierkegaard, Hâte-toi d'écouter, édition bilingue danois-français, par Nelly Viallaneix, avec Introduction et notes, des Quatre discours édifiants de 1843, Paris, Aubier Montaigne, 1970.
Leçons sur la dialectique de la communication (Pap. VIII-2 B 86-89), traduction et introduction de Henri-Bernard Vergote, "Revue de métaphysique et de morale", janvier-mars 1971.
Søren Kierkegaard, La Reprise, Traduction, introduction, dossier et notes par Nelly Viallaneix, Paris, Flammarion, 1990.

Le trouble de l’époque. La confusion des langues (1836-37) et divers papiers du groupe C (Philosophica) de 1841 à 1844, in Henri-Bernard Vergote, Lectures philosophiques de Søren Kierkegaard. Kierkegaard chez ses contemporains danois, Paris, Presses Universitaires de France, 1993.
Søren Kierkegaard, Dieu et la pécheresse, Deux discours édifiants, traduits par Jacques Colette et présentés par Flemming Fleinert, Paris, Desclée De Brouwer, 1999.
Søren Kierkegaard, L'éternité dans le temps. Six discours traduits par P.H. Tisseau et présentés par Flemming Fleinert, Paris, Les Bergers et les Mages, 2000.
Pap. II A 12, trad. par Jean-Pierre Mazens et Sylvain Abouaf, Transversalité, Revue de l'I.C.P. avril/juin 2001.
Søren Kierkegaard, Correspondance, traduit du danois, présenté et annoté par Anne-Christine Habbard, Paris, Editions des Syrtes, 2003.
Søren Kierkegaard, La Dialectique de la communication éthique et éthico-religieuse. Traduit du danois par Else-Marie Jacquet-Tisseau. Préface et notes de Jacques Lafarge, Paris, Rivages poche, Petite Bibliothèque. 2004.
Søren Kierkegaard, Diapsalmata, trad. par Paul-Henri Tisseau et Else-Marie Jacquet-Tisseau, Paris, Ed. Allia. 2005.
Søren Kierkegaard, Post-scriptum aux Miettes philosophiques, Section II, chapitre 2, traduction et commentaire par Vincent Delecroix, éd. Ellipses, "Philo-textes", 2005.


Eléments de bibliographie de langue française

En ce qui concerne les parutions en langue française de 1960 à 1984 le lecteur pourra se référer à SALES (Michel), "Dix ans de publications kierkegaardiennes en langue française (1960-19171)", Archives de philosophie 35, 1972, pp. 649-672 et à BOUSQUET (François), "Kierkegaard. Etudes françaises récentes (1971-1984)", Recherches de science religieuse, avril-juin 1984, tome 72, numéro 2, pp. 243 à 264.

a) Ouvrages collectifs et recueils

Numéro spécial de la revue "La Part du Sable" à l'occasion du centenaire de la mort de Kierkegaard: "Vues sur Kierkegaard" (textes de Jean Wahl, Georges Henein, Yves Bonnefoy, René Guirguis, Michel Fardoulis-Lagrange, Lev A. Zander, Georges Cattaui, Nora Mitrani, Wilna Salinas, Désirée Hists, Ibrahim Farhi, Lev Gillet et Magdi Wahba), Le Caire, 1955.
"La Table ronde", novembre 1955. Textes d'Alain, J. Hohlenberg, K. Jaspers, G. Malantschuk, G. Marcel, P.H. Tisseau, etc...
"Les Etudes Philosophiques". Numéro spécial consacré à Kierkegaard ; traduction de La Crise et une Crise dans la vie d'une artiste par E.M. Jacquet-Tisseau ; articles de Pierre Mesnard, P.H. Tisseau, Jean Brun, G. Lapassade, Paris, PUF., 1963.
Revue de théologie et de philosophie, Lausanne, 1963: G. Widmer, "Kierkegaard et le Christ", Paul Ricœur, "Kierkegaard et le mal", Paul Ricœur, "Philosopher après Kierkegaard", Jacques Colette, "La dialectique kierkegaardienne de l’existence et la sphère éthico-religieuse", Jean Starobinski, "Les masques du pécheur et les pseudonymes du chrétien".
Kierkegaard vivant. Recueil des interventions au colloque international organisé par l'U.N.E.S.C.O. à l'occasion du cent cinquantième anniversaire de la naissance de Kierkegaard ; textes de Jean Beaufret, Lucien Goldmann, Martin Heidegger, Jeanne Hersch, Karl Jaspers, René Maheu, Gabriel Marcel, Jean-Paul Sartre, Enzo Paci, Niels Thulstrup, Jean Wahl, Paris, Gallimard, 1966.
N° spécial de la revue "OBLIQUES" (4ème trimestre 1981), Borderie, 1981. Numéro dirigé par Jean Brun ; textes de Kierkegaard, Jean Brun, H.B Vergote, Else-Marie Jacquet-Tisseau, Guy Vogel Weith, André Clair, Henning Weith, F.J. Billeskov-Jansen, Richard Kearney, Gregor Malantschuk, Joachim Kopper, Pierre Magnard, Michel Camus, Jérôme Peignot, Maryvonne Perrot, Jean-Yves Lacoste, Claude Louis-Combet, Georges Uscatescu, Eliane Amado Levy-Valensi, Jacques Colette, Monique Schneider, Nelly Viallaneix, Jean-Noël Dumont, Jean-Louis Leuba, Christian Jambet, Henry Corbin, Claude Bruaire, Jean Malaquais, Jeanne Parain-Vial, Emilienne Naert.
Kierkegaard ou le Don Juan chrétien, Editions du Rocher. 1989. Textes de Didier Raymond, Régine Olsen, Yves Pelicier, Henri Tisseau, Johannes Hohlenberg. Jacques Colette, Nelly Viallaneix, Alain, Jean-Louis Chrétien, Linda Lê, François Bousquet, Jean Milet, Karl Jaspers, Jean-Jacques Kim, Anne Walter, Claude Henri Leconte.
Kierkegaard ; vingt-cinq études, Les Cahiers de Philosophie, n° 8-9, Lille, automne 1989 ; numéro coordonné par Jacques Message ; textes de S. Agacinski, Chantal Anne F.J. Billeskov-Jansen, H. Birault, A. Clair, J. Colette, M. Cornu, F. Frandsen, B. Groethuysen, A. Grøn, P. Kemp, J. Lafarge, J.P. Marquet, J. Message, M. Olsen, H. Politis, P. Ricœur, L.H. Schmidt, J. Starobinski, M. Sultana, M.-C. Taylor, H.B. Vergote, N. Viallaneix.
Kierkegaard. Retour de Kierkegaard / Retour à Kierkegaard, Colloque franco-danois sous la direction de Henri-Bernard Vergote, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, Kairos n°10, 1997. Textes de Jacques Colette, Pierre Fruchon, Jacques Message, André Clair, Hélène Politis, Olivier Cauly, Jacques Lafarge, Jean-Louis Chrétien, Adam Diderichsen, David Brezis, Henri-Bernard Vergote, Elisabeth Rigal, Peter Kemp, François Bousquet.
Revue des sciences philosophiques et théologiques, avril-juin 2002 ; textes de Jacques Colette, Emmanuel Housset, André Clair, Vincent Delecroix.
Nordiques, numéro 10, Printemps–Été 2006. Kierkegaard et la critique du religieux. Textes de Flemming FLEINERT-JENSEN, André CLAIR, Anders KINGO, Hélène POLITIS, François BOUSQUET, Jérôme de GRAMONT, Frédéric ROGNON, Merold WESTPHAL, Jacques MESSAGE, Jean-Daniel CAUSSE, Vincent DELECROIX, Jean-Louis CHRETIEN, Jacques COLETTE.
Plusieurs articles en français dans: Revista Portuguesa de Filosofia, Abril-Dezembro 2007, vol.64 – Fasc. 2-4: Horizontes Existenciários da Filosofia. Søren Kierkegaard and Philosophy Today, p. 809-827 (direction de João Vila-Chã, textes de Jacques Colette, André Clair, Frédéric Rognon, George Pattison, Darío González, Hermann Deuser, Merold Westphal).
Le Singulier. Pensées kierkegaardiennes sur l’individu, dir. Peter Kemp & Karl Verstrynge, Vubpress, Bruxelles, 2008 ; textes de K. Verstrynge, A.C. Habbard, J. Dahl Rendtorff, A. Cugno, Ph. Chevallier.
Revue des sciences philosophiques et théologiques, juillet-sept 2009 ; textes de Jacques Message, Flemming Fleinert-Jensen, Vincent Delecroix, Christine Baron, Darío González, Gérald Cahen, Jean-Pierre Jossua, Alain Bellaiche-Zacharie, Rodolphe Adam, Jacques Colette, Ettore Rocca (il s’agit des Actes du colloque de novembre 2007 organisé par la Société Søren Kierkegaard sous le titre Søren Kierkegaard, la tâche et l’art d’écrire).
Søren Kierkegaard. Pensée et problèmes de l'éthique, sous la direction d’Anne-Christine Habbard et Jacques Message, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2009 ; textes de Jacques Colette, Vincent Delecroix, André Clair, Edward Mooney, Darío González, Anne-Christine Habbard, Wilfried Greve, Alain Cugno, Marie-Claude Lambotte, Pia Søltoft, Jacques Message, Philippe Chevallier, Peter Kemp, Joël Janiaud, Arne Grøn, Adam Diderichsen, Merold Westphal, Bruce Kirmmse, Frédéric Worms, Raymond Court.
Europe, avril 2010, textes de Jean-Baptiste Para, Franck Venaille, Vincent Delecroix, Georg Lukács, André Clair, Hélène Politis, Patricia Desroches, Chiara Piazzesi, Alain Badiou, Gabriel Josipovici, Villy Sørensen, Robert Hullot-Kentor.

b) Etudes (Livres et articles)

ABOUAF (Sylvain) et MAZENS (Jean-Pierre), Kierkegaard éducateur, Transversalité, Revue de l'I.C.P., janvier/mars et avril-juin 2002.
ACCARD-COUCHOUD (Marie-Thérèse), Kierkegaard ou l'Instant paradoxal, Recherches sur l'instant psychotique, Paris, Cerf 1981.
ADAM (Rodolphe), Lacan et Kierkegaard, Paris, PUF, 2005.
ADORNO (Théodor W.), Kierkegaard. Construction de l'esthétique, traduction et préface par Éliane Escoubas, Payot & Rivages, Paris, 1995.
AGACINSKI (Sylviane), Aparté. Conceptions et morts de Søren Kierkegaard, Paris: Flammarion, 1977.
- Id., "Le savoir absolu d'Antigone", in Digraphe, mars 1983, n°29.
- Id., "Nous ne sommes pas sublimes", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
- Id., Critique de l'égocentrisme, L'événement de l'autre, Paris. Galilée, 1996.
ANNE (Chantal), "Mises en scène de l'éternité", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
- Id., L'amour dans la pensée de Søren Kierkegaard. Pseudonymie et polyonymie, Paris: L'Harmattan, 1993.
- Id., "Quelques indications sur la psychosomatique. Kierkegaard maniériste", Kierkegaard aujourd'hui, Recherches kierkegaardiennes au Danemark et en France, Actes du Colloque de la Sorbonne, édités par Jacques Caron, Odense University Press, 1998.
AVRAIN (Bruno), Kierkegaard et Freud, Alba nova, 1988.
BELLAICHE-ZACHARIE (Alain), Don et retrait dans la pensée de Kierkegaard, Paris: L'Harmattan, 2002.
BENITO CHABRIER (Nathalie), Critique, théorie et pratique de l'éducation selon Søren Kierkegaard, Villeneuve d'Ascq: Presses universitaires du Septentrion, 2002.
BILLESKOV JANSEN (Frederick Julius), "Le Socrate du christianisme", in Orbis litterarurm, Copenhague: 1963.
- Id., "La rhétorique de Kierkegaard", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
- Id., L'art littéraire de Kierkegaard, Paris, Editions de l'Orante, 2000.
BIRAULT (Henri), "Pour ou contre la métaphysique - réflexions sur l'histoire de la pensée existentielle", Critique n°153, février 1960 ; repris dans Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
BOHLIN (T.), Søren Kierkegaard. L'homme et l’œuvre (trad. et éd. Tisseau), Bazodes-en-Pareds, 1941.
BOUSQUET (François), La vérité est de devenir sujet. La vérité comme question éthique chez Kierkegaard, dans Bousquet et alii, La vérité, Paris, Beauchesne, 1983.
- Id., Le paradoxe Jésus-Christ, Devenir chrétien par passion d'exister. Éléments pour une Christologie de Kierkegaard comme question aux contemporains. Thèse présentée pour l'obtention du Doctorat en Théologie, Paris, 1996.
- Id., "L'héritage morcelé: Kierkegaard chez les grands théologiens du XXème siècle", Kairos n°10, Toulouse Presses Universitaires du Mirail, 1997.
- Id., "Kierkegaard dans la tradition théologique francophone", Kierkegaard aujourd'hui, Recherches kierkegaardiennes au Danemark et en France, Actes du Colloque de la Sorbonne, édités par Jacques Caron, Odense University Press, 1998.
- Id., Le Christ de Kierkegaard: devenir chrétien par passion d'exister, une question aux contemporains, Desclée, Paris, 1999.
BOYER (Régis), - avec Jean-Marie Paul: La découverte de l'existence. Nancy, 1990.
- Id., "De l'urgence qu'il y a à rappeler quelques évidences concernant Kierkegaard", Kierkegaard aujourd'hui, Recherches kierkegaardiennes au Danemark et en France, Actes du Colloque de la Sorbonne, édités par Jacques Caron, Odense University Press, 1998.
F. BRANDT, Søren Kierkegaard, trad. P. Martens, Copenhague, 1963.
BREZIS (David), Temps et présence. Essai sur la conceptualité kierkegaardienne, Paris. Librairie philosophique J. Vrin, 1991.
Id., Kierkegaard et l'équivoque de l'idéalité, Article dans: "Philosophie", 1991 (8), n°29, p.27-52.
Id., "La subjectivité en miroir", Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
Id., Kierkegaard et les figures de la paternité, Paris, Cerf, 1999.
Id., Kierkegaard et le féminin, Paris, Cerf, 2001.
Id., Kierkegaard ou la subjectivité en miroir, Paris, Kimé-Collège international de Philosophie, 2004.
Id., L'intériorité en question. Regards croisés sur Kierkegaard et Lévinas, Rue Descartes, n°43 ("L’intériorité", 2004).
Id., Levinas, Ethique et sacrifice, Paris, Hermann (à paraître).
CARIGNAN (Maurice), Essai sur I'Intermède de Kierkegaard, Ottawa (les Presses de l'Université), 1995.
CARON (Jacques), Angoisse et communication chez S. Kierkegaard, Odense, O. Universitetsforlag, 1992.
- Id., "Kierkegaard en France et dans quelques pays francophones", dans Le secret de Kierkegaard, Catalogue d'accompagnement de l'exposition Søren Kierkegaard, Paris, octobre 1996, Ministère danois de l'éducation, Copenhague 1996.
- Id., "Présentation" et "Remarques sur la réception française de Kierkegaard", Kierkegaard aujourd'hui, Recherches kierkegaardiennes au Danemark et en France, Actes du Colloque de la Sorbonne, édités par Jacques Caron, Odense University Press, 1998.
CAUDAL (Jean-Luc), Rilke et Kierkegaard: une parenté en filigrane, Le Mans 1998.
CAULY (Olivier), Kierkegaard, Paris, PUF (Que sais-je?), 1991.
- Id., "La foi est-elle un paradoxe ou bien "en vertu de l'absurde"? A propos d'une critique de Magnus Eriksson (Theophilus Nicolaus)", Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
- Id. Les philosophies scandinaves, Paris, PUF (Que sais-je?), 1998.
CHAPLAIN (Denise), Etudes sur In vino veritas de Kierkegaard, Préface de Pierre Aubenque, Paris: Les Belles Lettres, 1964.
CHARLES (Monique), Lettres au philosophe de ma vie, Desclée de Brouwer, Paris, 1998.
CHESTOV (Léon), Kierkegaard et la pensée existentielle, Vox clamantis in deserto, Paris, Vrin, 1936 réédité sans discontinuer dans la "Bibliothèque des textes philosophiques".
CHEVALLIER (Philippe), Abraham et le commandement de l'amour chez Kierkegaard, Archives de philosophie n°67, 2004.
- Id., Être soi. Actualité de Søren Kierkegaard, Paris, François Bourin, coll. "Actualité de la philosophie", 2011.
CHRETIEN (Jean-Louis), "La prière selon Kierkegaard", Kairos n°10, Toulouse. Presses Universitaires du Mirail, 1997.
CLAIR (André), "Détruire l'illusion", Revue philosophique de Louvain, tome 70, février 1972.
- Id., Pseudonymie et paradoxe. La pensée dialectique de Kierkegaard, Paris: Vrin, 1976.
- Id., "Kierkegaard et la question éthique", Histoire et structure. A la mémoire de Victor Goldschmidt, Paris: Vrin, 1985.
- Id., Ethique et humanisme. Essai sur la modernité, Paris: Cerf, 1989.
- Id., Kierkegaard. Penser le singulier, Paris, Éd. du Cerf, 1993.
- Id., "La pensée éthique de Kierkegaard: l'articulation entre norme et décision", Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
- Id., Kierkegaard. Existence et éthique, Paris, P.U.F., 1997.
- Id., Penser la culpabilité: à propos d'une interrogation kierkegaardienne. Archives de philosophie. Avril/juin 2001.
- Id., Une éthique de l'amour. Recherche sur le "œuvres de l'amour" de Kierkegaard. Revue des sciences philosophiques et théologiques. Avril/juin 2002.
- Id., Le sens de l'existence, Paris, Éd. du Cerf, 2002.
- Id., Kierkegaard et autour, Paris, Éd. du Cerf, 2005.
- Id., Kierkegaard et Lequier, Paris, Ed. du Cerf, 2008.
COLETTE (Jacques), Kierkegaard: Deux discours édifiants, Présentation et traduction, Paris, Desclée, 1962.
- Id., Kierkegaard. La difficulté d'être chrétien. Présentation et choix de textes, Paris: Cerf, 1964.
- Id. "Le désir d'être soi et la fonction du père chez Kierkegaard", in Inconscient, n°5 (1968).
- Id, "Kierkegaard", in: Yvon Belaval (éd.): Histoire de la philosophie, III. Paris, Gallimard, 1974, "La Pléiade", 1974.
- Id., Histoire et absolu. Essai sur Kierkegaard, Paris -. Desclée De Brouwer, 1972.
- Id., Kierkegaard: Chrétien incognito [La neutralité armée], Paris, Cerf, 1968.
- Id., "L'instant chez Kierkegaard et après", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
- Id., Kierkegaard et la non philosophie, Paris, Gallimard, 1994.
- Id., L'existentialisme, Paris, P.U.F. (collection "Que sais-je?"), 1994, rééd. 1996.
- Id., "Kierkegaard et Schelling", Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
- Id., "Réflexions en forme de conclusion au Colloque "Kierkegaard aujourd'hui"", Kierkegaard aujourd'hui, Recherches Kierkegaardiennes au Danemark et en France, Actes du Colloque de la Sorbonne, édités par Jacques Caron, Odense University Press, 1998.
- Id., Kierkegaard. L’écrivain vu à travers un regard particulier sur la littérature française. In Kierkegaard studies, Yearbook 2000. Edited by N.J. Cappelørn and H. Deuser. Walter de Gruyter, Berlin-New-York, 2000. p. 317/329.
- Id., Levinas et Kierkegaard. Emphase et paradoxe, Revue Philosophique de Louvain. Février/Mai 2002.
- Id., La pécheresse et le pardon, Revue des sciences philosophiques et théologiques, avril/juin 2002.
- Id., Rapport à soi et désespoir. Dans Une pensée singulière. Hommage à Jean-François Marquet, Paris, L’harmattan 2003.
- Id., Contribution au Vocabulaire européen des philosophies (pages consacrées au lexique kierkegaardien de la temporalité), Paris, Editions du Seuil. 2004.
- Id., Autres traductions, avec introduction et notes:
- Malantschuk (Gregor): "La dialectique de la liberté selon Kierkegaard", trad. du danois et notes, in: Revue des Sciences philosophiques et théologiques, 1958.
- Schulz (Walter), Le Dieu de la métaphysique moderne, Paris. Éditions du CNRS, 1978.
- Hegel, Les écrits de Hamann, Paris - Aubier 1981.
CORNU (Michel), Kierkegaard et la communication de l'existence, Lausanne. L'Age d'homme, 1972.
- Id., "Kierkegaard et la possibilité d'une pensée de l'exode", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
CUGNO (Alain), La Blessure amoureuse: essai sur la liberté affective, Paris, Seuil, 2004.
DELECROIX (Vincent), Préface à Jean Wahl, Kierkegaard, L'Un devant l'Autre, Paris - Hachette, 1998.
- Id., Quelques traits d'une herméneutique kierkegaardienne. Revue des sciences philosophiques et théologiques. Avril/juin 2002.
- Id., Gadamer et l'herméneutique post-romantique de Kierkegaard dans L'héritage de H.G. Gadamer. Société d'anthropologie phénoménologique et d'Herméneutique générale, 2003.
- Id., Singulière philosophie: Essai sur Kierkegaard, Ed. du Félin, 2006.
DE LILIENFELD (André), A la rencontre de Kierkegaard, Bruxelles, Ed. La Sixaine, 1946.
DEPELSENAIRE (Yves), Le rendez-vous de Lacan et de Kierkegaard, Bruxelles, 2004.
DE SAINT GERMAIN (Charles-Eric), L'Avènement de la Vérité. Hegel, Kierkegaard, Heidegger, Ed. L'Harmattan, 2003.
DESCAMPS (Denyse), Le paradoxe de l'existence, la logique interne du paradoxe dans la dialectique de Kierkegaard, Bruxelles, Edifie LLN, 1994.
DOUCHEVSKI (Alain), Médiation et singularité: au seuil d'une ontologie avec Pascal et Kierkegaard, Paris, L'harmattan, 1997.
DESROCHES (Dominic), Expressions éthiques de l'intériorité: Éthique et distance dans la pensée de Kierkegaard, Préface d'André Clair, Québec, Inter-Sophia, PUL, 2008.
DIDERICHSEN (Adam), "Les billets de Cordélia", Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
ENAUDEAU (Corinne), "Entre deux désespoirs", 2002, in Le temps du désespoir, dir. Jacques André, Petite bibliothèque de psychanalyse, Paris, PUF, 2002.
FABRO (Cornelio), L'Existence de Dieu dans I'œuvre de Kierkegaard, Paris. Castermann, 1961.
FARAGO (France), Kierkegaard: l'épreuve de soi, Paris: Michel Houdiard, 2002.
- Id., Comprendre Kierkegaard, Paris, Armand Colin, 2005.
FLEINERT-JENSEN (Flemming), Søren Kierkegaard. Le chant du veilleur, Lyon, Olivétan, 2012.
FRUCHON (Pierre), "Le "oui de la réconciliation" comme accès au "savoir absolu"", Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
FONDANE, (Benjamin), La conscience malheureuse, Paris.- Denoël, 1936, rééd. Paris: 1979, Plasma.
- Id., Rencontres avec Léon Chestov, Paris. Plasma 1982.
FRANDSEN (Finn), "Préfaces: le paratexte kierkegaardien", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
FRUCHON (Pierre), Existence humaine et révélation, Paris, éd. du Cerf, 1976.
GARFF (Joakim),""Produire fut ma vie" - problèmes et perspectives de la biographie de Kierkegaard", Kierkegaard aujourd'hui, Recherches kierkegaardiennes au Danemark et en France, Actes du Colloque de la Sorbonne, édités par Jacques Caron, Odense University Press, l998.
GONZALEZ (Darío), "La voix transfigurée", Kierkegaard aujourd'hui, Recherches kierkegaardiennes au Danemark et en France, Actes du Colloque de la Sorbonne, édités par Jacques Caron, Odense University Press, 1998.
- Id., Essai sur l’ontologie kierkegaardienne. Idéalité et détermination, Préface de Jacques Colette, Paris, L’Harmattan, 1998.
GRAMONT (Jérôme), Le discours de la vie: trois essais sur Platon, Kierkegaard et Nietzsche, Paris: L'Harmattan, 2001.
GRIMAULT (Marguerite), Kierkegaard par lui-même, Paris, 1962.
- Id., La mélancolie de Kierkegaard, Paris, Aubier-Montaigne, 1965.
GRØN (Arne), "Le problème de la subjectivité", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
GUSDORF (Georges), Kierkegaard, Paris, Seghers, 1963, réédité CNRS éds, 2011.
HABBARD (Anne-Christine), Lettres choisies sur l'amour et le don, "Philosophie", n°60, 1998.
HEBDING (Rémy), Kierkegaard, Desclée de Brouwer Paris, 1999.
HEINRICH (Françoise), Kierkegaard, le devenir chrétien, P.U.L.I M., 1997.
HOLHENBERG (Johannes), Søren Kierkegaard (trad. P.H. Tisseau), Paris: Albin Michel, 1956.
- Id., L’œuvre de Søren Kierkegaard. Le chemin d'un solitaire (trad. Paul- Henri Tisseau), Paris: Albin Michel, 1960.
HOUSSET (Emmanuel), Témoignage et intériorité selon Kierkegaard. Revue des sciences philosophiques et théologiques, Avril/juin 2002.
JACQUET-TISSEAU (Else-Marie), "Paul-Henri Tisseau, traducteur français de Kierkegaard", Obliques, Editions Borderie, 1981.
- Id., "Paul-Henri Tisseau, traducteur de Kierkegaard", Oeuvres Complètes de Søren Kierkegaard, tome 1, Paris: Editions de l'Orante, 1984.
JAMBET (Christian), "Kierkegaard et Hamann", Obliques, Editions Borderie, 1981.
JOLIVET (Régis), Introduction à Kierkegaard, St Wandrille. Editions de Fontenelle, 1946.
- Id., Aux sources de l'existentialisme chrétien. Kierkegaard, Paris - Librairie Arthème Fayard, 1958.
JOSSUA (Jean-Pierre), Recension du livre de F.J. Billeskov Jansen, L'art littéraire de Kierkegaard, Revue des sciences philosophiques et théologiques, Avril/juin 2002.
KEMP (Peter), ""Le précurseur de Henrik Ibsen" ; quelques aspects de la découverte de Kierkegaard en France", Les études philosophiques, Paris, avril-juin 1979.
- Id., "Ethique et langage: de Lévinas à Kierkegaard", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
- Id., "Une controverse voilée sur Kierkegaard: l'opposition K. E. Løgstrup - Johannes Sløk", Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
JURANVILLE (Alain), La philosophie comme savoir de l'existence, Paris, PUF, 2000.
KOCH (Carl), Soeren Kierkegaard, trad. par A. Nicolet et F.J. Billeskov Jansen, préface de Denis de Rougemont, Paris, Editions "Je sers", 1934.
LAFARGE (Jacques), La diffusion éditoriale d'une oeuvre: I'oeuvre de Søren Kierkegaard au Danemark, en Allemagne et en France (1834-1984). Thèse de Doctorat, ronéotée, Bordeaux - 1985.
- Id., "Editer, lire, étudier Kierkegaard", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
- Id., "L' œuvre de Kierkegaard -. approches éditoriales", Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
- Id., "Précisions sur la réception française de Kierkegaard", Kierkegaard aujourd'hui, Recherches kierkegaardiennes au Danemark et en France, Actes du Colloque de la Sorbonne, édités par Jacques Caron, Odense University Press, 1998.
LE BLANC (Charles), Kierkegaard, Paris: Les Belles lettres, 1998.
LEMAIGRE (Bernard), Séparation, mélancolie et écriture chez Kierkegaard, Revue Française de psychanalyse 2001, n° 2 p. 563-577.
LHOTE (Aude-Marie), La notion de pardon chez Kierkegaard, ou Kierkegaard lecteur de l'Epître aux Romains, Paris, Vrin, 1983.
LÖWITH (Kari), De Hegel à Nietzsche, trad. R. Laureillard, Paris: Gallimard, 1969.
MAGNARD (Pierre), "Pour un bon usage de l'angoisse", Obliques, Editions Borderie, 1981.
MALANTSCHUK (Gregor), "Liberté relative et liberté absolue, ou le rapport entre liberté et nécessité chez Kierkegaard", Obliques, Editions Borderie, 1981.
MALAQUAIS (Jean), Sören Kierkegaard: foi et paradoxe, 10/18, édité par Christian Bourgeois et Dominique de Roux. Union générale d'éditions, 1971.
MARQUET (Jean-François), "Le message et son labyrinthe", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
- Id., Kierkegaard, les miroirs de la mélancolie, in Miroirs de l'identité. La littérature hantée par la philosophie, Paris: Hermann, 1996.
MESNARD (Pierre), Le vrai visage de Kierkegaard, Paris: Beauchesne, 1948.
- Id., Kierkegaard, sa vie, son œuvre, avec un exposé de sa philosophie, PUF 1954.
- Id., "Le 'Joumal' de Kierkegaard a-t-il une valeur philosophique?", Les études philosophiques, n°3, 1963.
MESSAGE, (Jacques), "La philosophie morale de Kierkegaard", Dictionnaire de philosophie morale, P.U.F., 1994.
METIVIER (Francis), Le concept d'amour chez S. Kierkegaard, Lille, P.U. du Septentrion 1998.
MIRDAL (Gretty), ""Le corps est l'organe de l'âme et de l'esprit": la psychosomatique chez Soeren Kierkegaard", Kierkegaard aujourd'hui, Recherches kierkegaardiennes au Danemark et en France, Actes du Colloque de la Sorbonne, édités par Jacques Caron, Odense University Press, 1998.
NGUYEN VAN TUYEN (Jacques), Foi et existence selon S. Kierkegaard, Paris. Aubier-Montaigne, 1971.
OLSEN (Michel), "La dialectique de la communication. Herméneutique kierkegaardienne", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
- Id., "Kierkegaard et le désir triangulaire. Pseudonymie et polyphonies", Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
PATTISON (Georges), "Kierkegaard", in Dictionnaire critique de théologie (republication), PUF 2002.
PERROT (Maryvonne), Søren Kierkegaard, l'exception, préface de Jean Brun, Québec, éditions du Beffroi, 1989.
POLITIS (Hélène), "Kierkegaard ou la pure cérémonie du mouvement fictif", Paris, Critique, février 1974.
- Id., "Kierkegaard: Documents philosophiques", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
- Id., "Kierkegaard et "l'exigence du temps"", Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
- Id., Kierkegaard, Ed. Ellipses, "Philo-philosophes", 2002.
- Id., Le vocabulaire de Kierkegaard, Ed. Ellipses, "Vocabulaire de... ", 2002.
- Id., Kierkegaard en France au XXème siècle: archéologie d’une réception, Editions Kimé, Paris, 2005.
- Id., Répertoire des références philosophiques dans les Papirer (Papiers) de Søren Kierkegaard, Publications de la Sorbonne, Paris, 2005.
- Id., Le concept de philosophie constamment rapporté à Kierkegaard, Editions Kimé, Paris, 2008.
RICOEUR (Paul), "Kierkegaard et le mal" & "Philosopher après Kierkegaard", Revue de théologie et de philosophie de Lausanne, 1963 ; Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1939.
RIGAL (Elisabeth), "Wittgenstein, lecteur de Kierkegaard", Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
ROHDE (Peter Preisler), Søren Aabye Kierkegaard, Ministère Royal des Affaires Etrangères du Danemark, 1983.
ROGNON (Frédéric), L'anticléricalisme religieux de S. Kierkegaard. Revue d'histoire et de philosophie religieuse, janvier/mars 2002.
ROOS (H.), Kierkegaard et le catholicisme, traduit du danois par A. Renard, Nauwelaerts, Louvain 1955.
SCHMIDT (Lars-Henrik), "Réflexions sur la Répétition kierkegaardienne", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
SLØK (Johannes), Kierkegaard, penseur de l'humanisme, traduction du danois par Else-Marie Jacquet-Tisseau revue et préfacée par Henri-Bernard Vergote, Éditions de l'Orante, "Bibliothèque kierkegaardienne", Paris, 1995.
STAROBINSKI (Jean), "Les masques du pécheur et les pseudonymes du chrétien", Revue de théologie et de philosophie de Lausanne, 1963 ; Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
STUCKI (Pierre-André), Le Christianisme et l'Histoire d'après Kierkegaard, Verlag für Recht und Gesellschaft, Basel 1963.
- Id., Les leçons de l’existentialisme, Genève 1992.
TAYLOR (Mark C.), Transgression, trad. par Georges Quidet et Michèle Manach, Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
THULSTRUP (Niels), "Les Oeuvres de l'amour de S. Kierkegaard en regard du Nouveau Testament", Symposium Kierkegaardianum, Orbis Litterarum, Tome X, Copenhague: Munksgaard, 1955.
- Id., "Kierkegaard, historien de la philosophie de Hegel", Tildschrift voor Filosofie, XXVII, 1965.
TISSEAU (Paul-Henri), "Kierkegaard et la souffrance", Les Études philosophiques, Paris, 1963.
VERGOTE (Henri-Bernard), "Poul Martin Møller et Søren Kierkegaard", Revue de métaphysique et de morale, octobre-déoembre 1970.
- Id., "Kierkegaard dans le rôle de "Privat-Docent"", introduction à la traduction des Leçons sur la dialectique de la communication, Revue de métaphysique et de morale, 1971.
- Id., "Søren Kierkegaard ou le refus de la communication magistrale", Les Études philosophiques, Paris, 1979.
- Id., "Lire Kierkegaard", Obliques, Editions Borderie, 1981.
- Id., Sens et répétition. Essai sur l'ironie kierkegaardienne, 2 tomes, Paris. Editions du Cerf/Editions de l'Orante, 1982.
- Id., "Le problème de la communication chez Søren Kierkegaard", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
- Id., Lectures philosophiques de Søren Kierkegaard. Kierkegaard chez ses contemporains danois, Paris, Presses Universitaires de France, 1993.
- Id., Kierkegaard et l'Église - une dialectisation du principe luthérien de l'ecclesia semper reformanda, Martin Luther, Images, appropriations, relectures, sous la direction de Monique Samuel-Scheyder, Centre de Recherches Germaniques et Scandinaves de l'Université de Nancy Il, Bibliothèque Le texte et l'idée, vol. V, 1995.
- Id., "L'œuvre édifiante de Kierkegaard", [Retour de Kierkegaard/Retour à Kierkegaard, Colloque franco-danois sous la direction de H.-B. Vergote], Kairos n°10, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail, 1997.
VIAL (Stéphane), Kierkegaard, écrire ou mourir, Paris, Presses Universitaires de France, coll. "Perspectives critiques", 2007.
VIALLANEIX (Nelly), Søren Kierkegaard: l'attente de la foi, Lausanne: Labor et fides, 1967.
- Id., Hâte-toi d'écouter, édition et traduction, avec Introduction et notes, des Quatre discours édifiants de 1843, Paris: Aubier Montaigne, 1970.
- Id., Kierkegaard. L'Unique devant Dieu, Paris: Editions du Cerf, 1974.
- Id., Écoute, Kierkegaard. Essai sur la communication de la Parole, 2 volumes, Préface de Jacques Ellul, Paris, Editions du Cerf, 1979.
- Id., "Lectures françaises", The legacy and interpretation of Kierkegaard, Bibliotheca Kierkegaardiana, n°8, Copenhague, Reitzel, 1981.
- Id., "La liberté chez S. Kierkegaard: écoute ton Libérateur", Kierkegaard. Vingt-cinq études, Lille, Cahiers de philosophie, 1989.
WAHL (Jean), Etudes kierkegaardiennes, Paris - Aubier, 1938. Rééd. Vrin, puis Hachette.
WORMS (Frédéric), "La relation d'existence de Jean Wahl à Kierkegaard", Postface à Jean Wahl, Kierkegaard, L'Un devant l'Autre, Paris: Hachette, 1998.
ZORGBIBE (Guillaume), Les paradoxes de la loi: Saint Augustin et Kierkegaard, Paris: L'Harmattan, 2003.

Avec le soutien
de la Société Søren Kierkegaard,
de la Direction des affaires culturelles à Copenhague,
de la Fondation Knud Höjgaard,
de l'Ambassade du Danemark à Paris
et de Lillian og Dan Finks Fond