Logo CCIC
CCIC
CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL DE CERISY

Programme 2011 : un des colloques







Mot exact
Choix du nombre
de résultats par
page:
PENSER LES MONDES NORMANDS MÉDIÉVAUX
( 911-2011 )


DU JEUDI 29 SEPTEMBRE (9 H) AU DIMANCHE 2 OCTOBRE (14 H) 2011

DIRECTION : David BATES (University of East Anglia, Université de Caen Basse-Normandie - CRAHAM), Pierre BAUDUIN (Université de Caen Basse-Normandie - CRAHAM)

Centre Michel de Boüard, CRAHAM (UMR (UCBN-CNRS) 6273) et Office Universitaire d’Etudes Normandes

ARGUMENT :

À l’occasion du 1100e anniversaire de la fondation du duché de Normandie, cette rencontre sera l’occasion de faire un bilan de l’historiographie récente des débuts de la principauté normande et, au-delà, d’étendre la réflexion sur les recherches engagées depuis une vingtaine d’années sur les mondes normands médiévaux - définis ici sommairement comme les territoires où les Normands se sont établis.

Les thèmes abordés seront envisagés sur une longue période (IXe-XIIIe siècle) et sur un espace couvrant l’Europe du Nord-Ouest (Normandie, Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, Irlande), l’Europe septentrionale et orientale (Scandinavie, littoral de la Baltique, Russie), le bassin méditerranéen (Italie du Sud, Proche-Orient, Byzance).

Le point de départ sera la fondation du duché de Normandie dans son contexte européen, située notamment dans le mouvement d’expansion des peuples scandinaves à l’âge viking. L’expansion normande vers les îles Britanniques et le monde méditerranéen aux XIe-XIIe siècles sera le second point d’ancrage et il conviendra ici de déterminer dans quelle mesure elle prolonge (ou non) un mouvement d’expansion du monde franc. Il s’agira enfin de déterminer la place de la Normandie dans cet "Empire" et dans la diaspora des Normands ainsi que le rôle de ces derniers dans l’histoire européenne des siècles centraux du Moyen-Age.

CALENDRIER DÉFINITIF :

Jeudi 29 septembre
Journée à Caen, au Conseil régional de Basse-Normandie
Matin:
Véronique GAZEAU (CRAHAM, UCBN): Introduction

Des Vikings aux Normands, les débuts d'une principauté - Présidence: Pierre BOUET (OUEN, UCBN)
Marie-Agnès LUCAS AVENEL (CRAHAM, UCBN): La concession faite à Rollon d’après les chroniques latines des XIe-XIIe siècles [vidéo en ligne sur la Forge Numérique de la MRSH de Caen]
Jacques LE MAHO (CRAHAM, CNRS): Aux origines de l’historiographie normande: une narration perdue du milieu du Xe siècle

Après-midi:
Des Vikings aux Normands, les débuts d'une principauté - Présidence: Claude LORREN (CRAHAM, UCBN)
Elisabeth VAN HOUTS (Emmanuel College Cambridge): Qui étaient les Normands? [vidéo en ligne sur la Forge Numérique de la MRSH de Caen]
Alheydis PLASSMANN (Universität Bonn): L’assimilation progressive des Normands dans la Chrétienté latine: le rapport entre migration, identité religieuse et intégration [vidéo en ligne sur la Forge Numérique de la MRSH de Caen]
Eric VAN TORHOUDT (CRAHAM): Une étape dans l’achèvement territorial de la Normandie. Comment la "Normandie occidentale" fut-elle rattachée à la principauté? [vidéo en ligne sur la Forge Numérique de la MRSH de Caen]

Visite de l'exposition "Russie Viking vers une autre Normandie?" (Musée de Normandie, Château de Caen)

Soirée d'accueil à Cerisy:
Présentation du Centre et des participants


Vendredi 30 septembre
Matin:
Conquête et domination - Présidence: Martin AURELL (CESCM, Université de Poitiers)
Matthew STRICKLAND (University of Glasgow): The Chivalry of the Normans? Conquest and the Conduct of War in the Norman world
Luigi RUSSO (Universita' Euopea di Roma): L’expansion normande contre Byzance (XIe-XIIe siècles). Réflexions sur une question toujours ouverte
Stephen BAXTER (King's College, London) & Christopher LEWIS (King's College, London): Profile of a Doomed Elite
Daniel POWER (University of Swansea): Les Français en Normandie après 1204

Après-midi:
Des diasporas médiévales? - Présidence: Pierre BAUDUIN (CRAHAM, UCBN)
Christina LEE (University of Nottingham): Migration, settlement and culture in Viking Age Britain and Ireland
Alexander MUSIN (Académie des Sciences de Russie, Saint-Pétersbourg): La mémoire historique et la "diaspora normande" dans la formation de la politique matrimoniale en Europe du XIe siècle

Des diasporas médiévales? - Présidence: Henri BRESC (Université de Paris X)
Andrew JOTISCHKY (University of Lancaster): South Italian "Normans" and the Crusader States in the Twelfth Century
Laurence JEAN-MARIE (CRHQ, UCBN): Marchands normands au XIIIe siècle: une place particulière dans les relations économiques et politiques entre les royautés française et anglaise?


Samedi 1er octobre
Matin:
Réseaux et gouvernement - Présidence: Judith GREEN (University of Edimbourg)
Mark HAGGER (University of Bangor): Governing Normandy in absentia: the case of Henry Beauclerc, 1106-1135
Grégory COMBALBERT (CRAHAM, UCBN): La diplomatique épiscopale en Angleterre et en Normandie au XIIe siècle. Essai d’une approche comparative
Nicholas VINCENT (University of East Anglia): La Normandie dans les chartes de Henri II Plantagenet

Après-midi:
Penser les espaces - Présidence: Lindy GRANT (University of Reading)
Fanny MADELINE (LAMOP, Université de Paris I): Penser l’espace anglo-normand et Plantagenêt à partir des itinéraires royaux
Mathieu ARNOUX (EHESS, Université de Paris VII): Entre Paris et la Manche. Réflexion sur la place du duché de Normandie dans les espaces anglo-normands et français (XIIe-XVe siècle)

Des identités normandes? - Présidence: Jean-Marie MARTIN (CNRS, Ecole Française de Rome)
Eric FERNIE (Courtauld Institute of Art, University of London): De la Normandie aux Etats latins d’Orient: l‘architecture normande ou l’architecture des Normands? [conférence en ligne sur la Forge Numérique de la MRSH de Caen]
Hubert HOUBEN (Università  del Salento, Lecce): Le royaume normand de Sicile, était-il vraiment "normand"?
Rosa CANOSA (Università degli studi di Torino): Discours ethniques et pratiques du pouvoir des Normands d’Italie: sources narratives et documentaires (XIe-XIIe siècles) [conférence en ligne sur la Forge Numérique de la MRSH de Caen]


Dimanche 2 octobre
Matin:
Des identités normandes? - Présidence: David BATES (University of East Anglia, UCBN)
Hugh THOMAS (University of Miami): Normandy, Anjou, and England in the Works of Ralph of Diceto
Matthew HAMMOND (University of Edimbourg): Le paradoxe de l'Ecosse médiévale, 1093-1286

Présidence: Pierre BOUET (OUEN, UCBN)
David BATES (University of East Anglia, UCBN) & Pierre BAUDUIN (CRAHAM, UCBN): Conclusions et débat général

Après-midi:
DÉPARTS

RÉSUMÉS :

Rosa CANOSA: Discours ethniques et pratiques du pouvoir des Normands d’Italie: sources narratives et documentaires (XIe- XIIe siècles)
Par un examen des sources narratives croisées avec la documentation diplomatique, on cherchera à vérifier les étapes du processus, long et troublé, qui conduit à l’ascension et à l’hégémonie de la famille des Hauteville parmis les divers groupes de Normands arrivés dans l’Italie du Sud par vagues successives. On considérera les usages que les Normands ont fait de l’identité ethnique ainsi que leurs variations, la nature des rapports de pouvoir instaurés par les Normands dans l’Italie du sud et leur représentation dans les documents et dans les chroniques, la durée de la mémoire des origines transalpines qui rend les Normands étrangers par rapport aux élites locales.

Rosa Canosa a obtenu sa maîtrise en histoire medievale à l’Université de Turin en 2008 ; actuellement, elle est doctorante à l’École de doctorat en études historiques de l’Université de Turin, et fait sa thèse sur le royaume normand dans l’Italie du sud.
Publications
Etnogenesi normanne e identità variabili. Il retroterra culturale dei Normanni d’Italia fra Scandinavia e Normandia, Torino 2009.
"Migrazione, spazio reale e spazio mitico nell’Islanda fra i secoli IX e XIV: la Landnámabók", à paraître dans Rivista storica italiana.
Comptes rendus
"W. Stürner, Federico II e l’apogeo dell’impero, trad. it Roma 2009" et "H. Houben, Federico II. Imperatore, uomo, mito, trad. it Bologna 2009", dans L'Indice dei libri del mese 3 (marzo 2010).
"P. Geary, Il mito delle nazioni. Le origini medievali dell’Europa, trad. it. Roma 2009", à paraître dans Studi medievali.


Eric FERNIE: De la Normandie aux Etats latins d’Orient: l‘architecture normande ou l’architecture des Normands?
Les Normands, comme le disait notre cher regretté R. Allen Brown, ont si bien réussi à assimiler l’identité des autres qu’ils ont fini par ne plus avoir d’identité propre. Cette allocution étudiera comment l’architecture de la maçonnerie en Normandie découle de celle du Nord de la France, comment les Normands ont contribué ensuite à ces dessins, et dans quelle mesure ces formules ont été modifiées par les pratiques de construction des pays conquis par les Normands, de l’Angleterre et du Pays de Galles jusqu’à la Sicile et à Jérusalem, et par les pays qui ont adopté leurs façons de faire, tels que l’Ecosse, l’Irelande et la Bretagne.

Professor Eric Fernie: director, Courtauld Institute, 1995-2003; president, Society of Antiquaries of London, 2004-2007, fellow of the British Academy, the Royal Society of Edinburgh, and the Society of Antiquaries of Scotland.
Books include The Architecture of the Anglo-Saxons (1983), An Architectural History of Norwich Cathedral (1993), Art History and its Methods (1995), and The Architecture of Norman England (2000). Papers include "L'espace liturgique dans les édifices de l'Angleterre normande" (Poitiers, 2005).


Hubert HOUBEN: Le royaume normand de Sicile, était-il vraiment "normand"?
Le royaume de Sicile, fondé en 1130 par Roger II, fils du Normand Roger Ier de Hauteville, est considéré "normand" jusqu’au passage de la couronne de la dynastie des Hautevilles à celle des Hohenstaufen en 1194. Mais, en quelle mesure était-il vraiment "normand"? Pour répondre à cette question, nous traiterons trois arguments:
1) Est-ce que les souverains de Roger II jusqu’au Tancrède, se considéraient "normands"?
2) Jusqu’au quand et avec quelle intensité duraient les contacts personnels entre la Normandie (et le monde normand) et le royaume de Sicile?
3) Quels éléments "normands" peut-on distinguer dans les structures politiques, dans la culture (art, architecture, littérature) et dans la conscience de soi de la population d’origines normandes du royaume de Sicile?

Hubert Houben (1953, Heinsberg/Allemagne), professeur d’histoire médiévale à l’Université de Salento (Lecce, Italie), est spécialiste de l’histoire médiévale de l’Italie méridionale.
Ouvrages récents
Mezzogiorno normann-svevo. Monasteri e castelli, Napoli 1996.
Roger II. von Sizilien. Herrscher zwischen Orient und Okzident, Darmstadt 1997 (2. ed. 2010), ital.: Ruggero II di Sicilia. Un sovrano tra Oriente e Occidente, Roma-Bari 1999, angl.: Roger II of Sicily. A ruler between East and West, Cambridge 2002.
Normanni tra Nord e Sud. Immigrazione e acculturazione nel Medioevo, Roma 2003.


Andrew JOTISCHKY: South Italian "Normans" and the Crusader States in the Twelfth Century
Three historiographical trends have combined to produce a sense of very limited links between those "Normans" who settled in southern Italy and those who settled in the crusader states: false stress on the Normannitas of Antioch, a concentration on those settlers who initially accompanied Bohemond on crusade and in his subsequent campaigns, and a focus on the comparatively minor role of Sicily in the crusading movement. This paper examines the continued relationship between "Normans" settled on the Adriatic coast of Italy and those in the Levant, arguing for a deeper and more long-lasting relationship than has previously been understood, rooted not only in kinship and political connections, but also in economic and pilgrimage ties. It offers an understanding of a distinctly Mediterranean Norman world, and insights into the sources of strength of the early crusader states.

Christina LEE: Migration, settlement and culture in Viking Age Britain and Ireland
This paper will follow the idea of the "two Normandies" and will compare the migration of Scandinavians to Britain and Ireland. It brings together some of the strands discussed in the recent Irish-Uk network on "Genes of the Gallgoidil" and offers a cross-disciplinary perspective of the Irish Sea Region in the Viking Age. The importance of Viking Age Ireland has recently been underlined again by the discovery of a large site at Annagassan (Louth), but the Viking impact on Ireland is still plaid down. The large amount of material culture found in Ireland, as well as the long memory in written sources suggest that a Scandinavian identity was forged and maintained in Ireland, if not adopted by others. I will briefly look towards recent genetic research to consider the numbers of settlers that may have come to Ireland. The research from Eire is very different from the outcomes in the British Isles. In England the main contribution of Scandinavian migration is an influx of language and to date there are over 2000 loan words of Norse origin in the English language. Clearly there must have been settler groups who maintained a language identity over several generations. This wealth of  stands in stark contrast to evidence from material culture which suggests a rapid integration into English Society. In the Scottish areas around the Irish Sea the discernible Viking impact has been replaced by layers of "Gaelic identities" and to date there are questions of who exactly those Gallgoidil (Gaelic speaking foreigners) were, and what impact they had on Scottish societies.

Jacques LE MAHO: Aux origines de l’historiographie normande: une narration perdue du milieu du Xe siècle
L’analyse des processus de réécriture chez un certain nombre d’auteurs des Xe et XIe siècles, dont Dudon de Saint-Quentin, Richer de Reims, Raoul Glaber et Guillaume de Jumièges, révèle leur dépendance commune à l’égard d’une source narrative aujourd’hui perdue, retraçant les origines et les débuts du duché de Normandie. Vraisemblablement rédigée autour des années 950-960, par un ancien chapelain du duc Guillaume Longue-Épée († 942), ce récit couvrait une période allant des premières incursions normandes en Francie jusqu’aux premières années du principat de Richard Ier (942-996). Les passages dont le synopsis a pu être reconstitué à partir des œuvres dérivées apportent un éclairage inédit sur l’histoire des débuts du duché, et parfois assez différent de la version qui s’est imposée à partir du début du XIe siècle par l’intermédiaire de Dudon de Saint-Quentin.

Alheydis PLASSMANN: L’assimilation progressive des Normands dans la Chrétienté latine: le rapport entre migration, identité religieuse et intégration
Les Normands qui s’installaient en Normandie en 911 étaient contraints d’abandonner leur religion ancestrale qui représentait, au Haut Moyen-Age, un élément central de l’identité collective. L’intervention vise à éclaircir le rapport entre migration, conversion et intégration. Tout d’abord, il est nécessaire de se demander si les Normands se sont convertis au christianisme plutôt à l’instigation de l’extérieur ou de leur propre initiative. Les relations franco-normandes avant 911 permettent d’évaluer le rôle joué par la migration pour préparer leur conversion. La conversion a encouragé leur intégration dans l’environnement franc et le développement de l’identité normande. Les Normands enfin sont arrivés à surmonter la méfiance des Francs face à ces néophytes. La conversion constituait en fin de compte un élément intégral de l’identité normand qui fut interprétée en tant que grâce divine.

Origo gentis. Identitäts - und Legitimitätsstiftung in früh - und hochmittelalterlichen Herkunftserzählungen (Orbis mediaevalis. Vorstellungswelten des Mittelalters 7), Berlin 2006 (Habilitationsschrift).
Die Normannen - Erobern, Herrschen, Integrieren, Stuttgart 2008.
Der Wandel des normannischen Geschichtsbildes im 11. Jahrhundert. Eine Quellenstudie zu Dudo von St. Quentin und Wilhelm von Jumièges, in: Historisches Jahrbuch 115 (1995), S. 188-207.


Luigi RUSSO: L’expansion normande contre Byzance (XIe-XIIe siècles). Réflexions sur une question toujours ouverte
Le due spedizioni condotte contro l'Impero bizantino da Roberto il Guiscardo (1081-1085) e Boemondo d'Altavilla (1107-1108) rappresentano un buon punto di partenza per analizzare alcue caratteristiche dell'espansione politico-militare dei Normanni nel Mezzogiorno e verificare il grado di progettualità sviluppato dai due condottieri nel corso di operazioni cosi complesse mosse contro un nemico cosi ben strutturato e organizzatto come l'Impero bizantino.
In particular modo poi, i punti di contatto e le differenze riscontrabili nelle due diverse spedizioni - entrambe destinate a fallire - sono un interessante momento di verifica che cpnsente di comprendere il progressivo chiudersi, a cavallo tra l'XI e il XII secolo, dello spazio politico di manovra nel Mediterraneo per gli avventurosi Normanni e la necessità di riformulare i loro obiettivi.

Chercheur en histoire médiévale, université de Rome. Membre du CESN (Centro Europeo di Studi Normanni - Ariano Irpino) et de l’OUEN (Office universitaire d’Études Normandes). Licencié en histoire médiévale à l’Université de Bologne (1995), a conduit une thèse de troisième cycle à l'Université de Turin sur les sources de la première croisade (1996-2000). Depuis 2003, boursier et collaborateur avec la chaire d’Histoire médiévale et Histoire de l’Europe médiévale de l’Université de Bologne. Rédacteur de l’Encyclopedie du Moyen Âge par l’editeur Garzanti (Milan). Depuis 2009, chercheur en histoire médiévale à l’Université Europèen de Rome.
Publications
Le Gesta dei Franchi e degli altri pellegrini gerosolimitani, ed. it., Alessandria 2003.
Boemondo. Figlio del Guiscardo e principe di Antiochia, Avellino 2009.
Essais
"Ricerche sull’"Historia Iherosolimitana" di Roberto di Reims", dans Studi Medievali XLIII, fasc. II (2002), pp. 651-691.
"Tancredi e i bizantini. Sui "Gesta Tancredi in expeditione Hierosolymitana" di Rodolfo di Caen", dans Medioevo Greco 2 (2002), pp. 193-230.
"Oblio e memoria di Boemondo d'Altavilla nella storiografia normanna", dans Bullettino dell’Istituto Storico per il Medio evo, 106/1 (2004), pp. 137-165.
"Il viaggio di Boemondo d'Altavilla in Francia (1106): un riesame", dans Archivio Storico Italiano CLXIII (2005), pp. 3-42.
"Convergenze e scontri: per una riconsiderazione dei rapporti greco-normanni nei secoli XI-XII", dans Fedi a confronto. Ebrei, Cristiani e Musulmani fra X e XIII secolo, a cura di S. Gensini, Firenze 2006, pp. 263-278.
"Spazi e aspirazioni del pellegrino tra Mezzogiorno e Terrasanta nei secoli XI-XIII", dans Reti Medievali. Iniziative on line per gli studi medievistici, Rivista, 2008.
"Il Mezzogiorno svevo", dans Svevi Angioini Aragonesi. Alle origini delle Due Sicilie, Udine 2009, pp.  61-137.


Matthew STRICKLAND: The Chivalry of the Normans? Conquest and the Conduct of War in the Norman world
'Et pristrent' l'arme, et rompirent la ligature de paiz, et firent grant exercit et grant chevalerie'. Thus the Old French translation of Amatus of Monte Casino's history of the Normans describeb the beginnings of Norman expansion beyond the duchy. By 'grand chevelarie', the translator meant primarily 'great feats of arms', but what was the nature of conduct in war involved in these martial exploits? This paper seeks to offer a comparative analysis of how the Normans treated their opponents in the various areas in which they undertook military conquest. It will begin by asking how much can be recovered of the process by which the followers of Rollo and his immediate successors came to absorb the conventions of war current in tenth century Frankia, and how long, if at all, the Normans remained in any way distinct in their behaviour in war from the neighbouring territorial principalities. It will then compare and contrast the treatment by the Normans of opponents within Britain in the wake of 1066 with that of the Normans in southern Italy ans Sicily. How different was Norman conduct in these disparate theatres, and what factors influenced their behaviour? How far did perceptions of ethnicity, the nature of warfare itself, and the relative military sophistication of the enemy help shape conduct and the adoption of conventions governing hostilities with Lobard, Bysantine or Muslim apponents in the Italian peninsular? Such an overview may shed light on both on Norman mechanisms of conquest, and the extent to which their conduct in war was shaped by the military cultures of other warrior elites against whom they came into violent conflict.

Hugh THOMAS: Normandy, Anjou, and England in the Works of Ralph of Diceto
Lorsque le chroniqueur anglais, Ralph de Diceto, recueillit le matériel de ses compilations, il prit soin d'y inclure des données historiques venant de Normandie, d'Anjou et d'Angleterre. Il parsema son manuscrit de symboles chaque fois qu'étaient mentionnés des ducs de Normandie, des comtes d'Anjou, des rois d'Angleterre, ou des figures combinant deux ou trois de ces fonctions. Bref, Ralph organisa son histoire en partie autour de la dynastie régnante de son temps, en se focalisant sur leurs racines normandes, angevines et anglaises et sur l'histoire de leurs principaux territoires. Cet article étudie ce que révèle l'approche dynamique de Ralph de l'histoire sur le "Norman myth" à la fin du XIIe siècle ainsi que sur les relations entre l'identité ethnique ou nationale des dynasties et l'identité des peuples sous leur contrôle.

Hugh M. Thomas, est professeur d'histoire médiévale à l'Université de Miami.
Publications
Vassalis, Heiresses, Crusaders, and Thugs: The Gentry of Angevin Yorkshire, Philadelphia, 1993.
The English and the Normans: Ethnic Hostility. Assimilation and Identity after the Norman Conquest, 1066-c. 1220, Oxford, 2003.
The Norman Conquest: England after William the Conqueror, Lanham, 2008.


Eric VAN TORHOUDT: Une étape dans l’achèvement territorial de la Normandie. Comment la "Normandie occidentale" fut-elle rattachée à la principauté?
Dans cette communication, je me propose de conduire une réflexion sur la territorialisation des pouvoirs des princes normands à l'ouest de la Normandie au XIe siècle. Les diocèses occidentaux ont souvent été présentés comme une "autre Normandie", c'est-à-dire que les conditions de l’affirmation du pouvoir princier y auraient été différentes des autres secteurs de la Normandie, notamment orientaux. Faut-il opposer deux Normandie? Cette étape dans la construction territoriale de la principauté fut-elle une conquête et une colonisation intérieures? Ce rattachement fut plutôt un processus de territorialisation complexe et lent dont l’analyse nécessite une approche globale à différentes échelles.

BIBLIOGRAPHIE :

BATES (D.), Normandy before 1066, Londres-New York, Longman, 1982.
BAUDUIN (P.), La première Normandie (Xe-XIe siècles). Sur les frontières de la haute Normandie: identité et construction d’une principauté, Caen, Presses universitaires de Caen (Bibliothèque du pôle universitaire normand), 2004.
CROUCH (D.), The Normans. The History of a Dynasty, Londres et New York, Hambledon and London, 2002.
DAVIS (R. H. C.), The Normans and Their Myth, Londres, Thames and Hudson, 1976.
England and Normandy in the Middle Ages, D. BATES et A. CURRY (éd.), Londres - Rio Grande, The Hambledon Press, 1994.
Les fondations scandinaves en Occident et les débuts du duché de Normandie, colloque de Cerisy (25-29 septembre 2002), P. BAUDUIN (dir.), Caen, Publications du CRAHM, 2005.
HASKINS (Ch. H.), The Normans in European History, Londres, Constable, 1916.
LE MAHO (J.), "La production éditoriale à Jumièges vers le milieu du Xe siècle" (première partie), Tabularia. Sources écrites de la Normandie médiévale, "Etudes", n°1, 2001, Caen, 2001, p. 11-32.
LE MAHO (J.), "Autour de la renaissance monastique du Xe siècle en Normandie: les Vies des saints Aycadre et Hugues de Jumièges", dans Livrets, collections et textes, études sur la tradition hagiographique latine, M. Heinzelmann (dir.), Beihefte der Francia, 63, 2006, p. 285-322.
LE MAHO (J.), "Vie perdue de Guillaume Longue-Épée († 942), état des recherches en cours", Tabularia. Sources écrites de la Normandie médiévale, "Etudes", n°7, 2007, p. 75-105, 11 septembre 2007.
LE PATOUREL (J.), The Norman Empire, Oxford, Clarendon Press, 1976.
MUSSET (L.), Nordica et Normannica. Recueil d'études sur la Scandinavie ancienne et médiévale, les expéditions vikings et la fondation de la Normandie, Studia nordica, I, Paris, Société des études nordiques, 1997.
Les Mondes Normands (VIIIe-XIIe siècles), Actes du IIe Congrès International d'Archéologie Médiévale, Caen, 2-4 octobre 1987, Caen, Société d’Archéologie Médiévale, 1989.
NEVEUX (F.), L’Aventure des Normands, VIIIe-XIIIe siècle, Paris, Perrin (coll. "Pour l’Histoire"), 2006.
La Normandie et l’Angleterre au Moyen Age, colloque de Cerisy (4-7 octobre 2001), P. BOUET et V. GAZEAU (éd.), Caen, Publications du CRAHM, 2003.
Les Normands en Méditerranée dans le sillage des Tancrède, colloque de Cerisy  (24-27 septembre 1992), P. BOUET et F. NEVEUX (éd.), Caen, Presses Universitaires de Caen, 1994 (2e éd. 2001).
Les Normands, peuple d’Europe, 1030-1200, MARIO D’ONOFRIO (dir.), Paris, Flammarion, 1994.
VAN HOUTS (E.M.C.), The Normans in Europe, Manchester, Manchester University Press, 2000.
VAN TORHOUDT (E), "La résistance franco-bretonne à l’expansion normande dans le nord-ouest de la Neustrie (924-954): une marche de Normandie?", dans Le pouvoir et la foi au Moyen Âge, en Bretagne et dans l’Europe de l’ouest, Mélanges à la mémoire du professeur Hubert Guillotel, J. Quaghebeur et S. Soleil (dir.), Presses Universitaires de Rennes (Collection "Histoire"), Rennes, 2010, p. 601-617.
VAN TORHOUDT (E), "Les sièges du pouvoir des Néel, vicomtes en Cotentin", dans Les lieux de pouvoir au Moyen Âge en Normandie et sur ses marges, A.-M. Flambard (dir.), Caen, Publications du CRAHM (Tables rondes du CRAHM, 2), 2006, p. 7-35.
VAN TORHOUDT (E), "Les Bretons dans les diocèses de Coutances et d’Avranches (950-1200 environ): une approche onomastique de la question de l’identité", dans Bretons et Normands au Moyen Âge. Rivalités, malentendus, convergences, J. Quaghebeur et B. Merdrignac (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008 (Actes du colloque de Cerisy, 5-9 octobre 2005), p. 113-144.
VAN TORHOUDT (E), "Historiographie de la territorialisation des pouvoirs en Normandie", dans Territoires et Frontières: un regard franco-allemand sur les historiographies des XIXe et XXe siècles, G. Bührer-Thierry et S. Patzold (dir.), Université Paris-Est Marne la Vallée (26 mars 2010), à paraître.

Avec le soutien
de l’Université de Caen Basse-Normandie,
du Centre national de la recherche scientifique (CNRS),
du Centre Michel de Boüard - CRAHAM,
de l'Office universitaire d'études normandes (OUEN)
du Groupe de recherche 3434 - Mondes britaniques
du Ministère de la culture et de la communication
de la Région Basse-Normandie
du Conseil général du Calvados
et de la ville de Caen